Mediaterre

Deux Camerounais reçoivent, chacun, une médaille de reconnaissance au Cinquantenaire de l'ENAP du Canada à Dakar (Sénégal)



  • Le président du conseil d’administration (PCA) de l’Institut de formation supérieure aux métiers des télécommunications, de l’innovation technologique, de commerce et de gestion (IFTIC-Sup) de Yaoundé, Armand Claude Abanda, et le directeur général (DG) de l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Bertrand Pierre Soumbou Angoula, ont reçu la distinction décernée par le directeur général de l’établissement universitaire canadien, Guy Laforest, le 19 septembre 2019 au Sénégal.

    Afin de célébrer les meilleurs partenaires africains de l’École nationale d’administration publique (ENAP) du Canada, à l’occasion de la célébration avec faste de son cinquantenaire dans la capitale sénégalaise, le prestigieux établissement universitaire de Québec a clôturé cette solennité par le décernement des médailles de reconnaissance.

    En effet, s’agissant de la deuxième institution, à savoir l’ENAM, l’ENAP du Canada entretient des relations historiques en termes de perfectionnement des enseignants et personnels de l’école qui forme les hauts cadres de l’administration camerounaise et de la sous-région.

    En revanche, depuis quelques années, l’IFTIC-Sup et l’ENAP du Canada sont en partenariat qui a abouti à la signature d’un Accord de collaboration, le 07 septembre 2017 à Québec, pour la délocalisation des formations de l’université canadienne au Cameroun. Le seul partenariat en Afrique dont l’étendue est sous-régionale, avec un cursus canadien et des enseignements dispensés par des professeurs provenant du Canada.

    Ainsi que les diplômes de Master en administration publique de l’ENAP qui seront délivrés aux ressortissants des six (06) pays de l’Afrique centrale : le Cameroun, le Gabon, le Tchad, la République centrafricaine, la Guinée équatoriale et la République démocratique du Congo.

    Au terme de la célébration du 50è anniversaire de la création de l’ENAP du Canada à Dakar, des résolutions dans le sens du renforcement de leur partenariat ont été prises.

    Concernant la matérialisation de la délocalisation du Master en administration publique de l’ENAP au Cameroun, les enseignements pour cette formation élitiste débute le 16 mars 2020.

    Et cerise sur le gâteau, on s’achemine vers la mise sur pied d’une convention tripartite ENAP/ENAM/IFTIC-Sup.

    Un bel exemple de partenariat public-privé à venir en matière de formation professionnelle dans l’enseignement supérieur au Cameroun.

    À la question pourquoi ce partenariat avec l’ENAP du Canada, le PCA Armand Claude Abanda, par ailleurs Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun, répond : «Vous savez que l’ENAP du Canada est considérée aujourd’hui comme l’une des grandes écoles au monde en administration publique. C’est la raison pour laquelle nous avons profité de mettre sur pied une nouvelle vision dans le cadrage partenarial entre l’IFTIC-Sup, l’ENAP, le Cameroun et l’Afrique centrale d’une manière générale. Nous nous orientons ainsi vers un partenariat tripartite ENAP/IFTIC-Sup/ENAM pour renforcer la crédibilité des actions de l’ENAP dans les six pays de l’Afrique centrale».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0