Mediaterre

La mise en commun de l'expertise agricole et celle du numérique va permettre de créer des richesses au Cameroun



  • Point de vue de leader et expert donné au cours de la conférence ayant pour thème : «Leadership et entrepreneuriat : regard croisé sur deux itinéraires atypiques : Armand Claude Abanda et Gabriel Djankou Nkuissi», le 25 janvier 2020 à Yaoundé (capitale du Cameroun). Lisez plutôt !

    «Le partenariat entre l’ISMAM (l'Institut supérieur de management du Manengouba) de Nkongsamba l’IAI (Institut africain d’informatique) du Cameroun doit être pratique, concret et pour obtenir des retombées en faveur des étudiants des deux instituts.

    Si nous arrivons à mettre en commun l’expertise agricole et l’expertise du numérique, je pense que nous pouvons véritablement créer des richesses.

    Nous avons vu aujourd’hui ce que les étudiants de l’ISMAM de Nkongsamba sont capables de produire (des pastèques, des choux…).

    Et les étudiants de l’IAI-Cameroun, de leur côté, sont capables de mettre sur pied des plateformes ou des applis qui vont permettre de commercialiser ces productions au niveau africain voire mondial, grâce au miracle des TIC (technologies de l’information et de la communication).

    Il faut encourager ce type de brassage pour consolider le vivre-ensemble».

    Armand Claude Abanda, par ailleurs président exécutif de FUGEPAC (Forum des Universités et Grandes écoles professionnelles d'Afrique centrale), a lancé l’IAI-Cameroun qui force l’admiration en ce moment en Afrique subsaharienne avec un concept dans la tête et un capital de 3 500 FCFA, confie à ces jeunes : «Pour atteindre la meilleure altitude, il ne suffit pas d’avoir de bonnes aptitudes. Il faut aussi avoir de bonnes attitudes, pourvu que cela soit une habitude».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0