Mediaterre

Electrification rurale au Burkina Faso : Treize localités nouvellement " illuminées " dans les régions du Nord et du Centre-Nord



  • La cérémonie de mise sous tension des installations consacrant l'électrification de treize localités de la région du Nord et du Centre-Nord s'est déroulée, le 13 novembre 2012, a Song-Naba, dans la commune de Yako, province du Passoré. Cette mise en service des installations électriques fait partie intégrante d'un ensemble de projets d'électrification de vingt-cinq localités réparties dans sept régions du Burkina et financés par la Banque mondiale.

    Il est 18h à Song-Naba et nous sommes dans la soirée du 13 novembre 2012. Une soirée qui restera inoubliable pour la population de Song-Naba en ce sens qu'elle a officiellement bénéficié de l'électrification rurale. Heureux de pouvoir enfin se débarrasser de l'obscurité qui s'imposait à la tombée de la nuit, le chef de Song-Naba, Naba Baongo, n'a pas tari d'éloges à l'endroit des initiateurs du projet d'accès aux services énergétiques, une des traductions en acte concret de la politique du gouvernement.

    Tout comme le chef de la localité, toute la population s'est réjouie de bénéficier, enfin, de l'électricité. " Finies les nuits noires d'autrefois, parce que nous avons maintenant la lumière en plus de la clarté périodique de la lune. Vive la lumière ", lance dans la langue du terroir (le mooré), un homme perdu dans la foule. Les enfants émerveillés par les jeux de lumière, étaient visiblement les plus heureux, d'autant plus que les élèves pourront mieux étudier pendant la nuit. C'est dans une telle ambiance que s'est déroulée la ceérémonie officielle de mise sous tension du système d'électrification des treize localites, en commençant par celle de Song-Naba.

    Les douze autres localités bénéficiaires sont Kossouka, Kalsaka, Petit-Samba, Latodin, Bagaré, Moutoulou,Yrim, Rambo, Bouga et Loungo, pour la région du Nord, ainsi que Rouko et Tikaré pour le Centre-Nord. Cette alimentation fournira désormais un service électrique aux abonnés ayant de faible revenu, grâce à des coûts réduits et des tarifs de services électriques nationaux unifiés. " Pour acquérir un branchement de trois ampères, les abonnés ruraux n'auront à débourser que six mille (6000) f CFA et cela, sur une période autorisée de trente-six (36) mois ", a souligné le ministre des Mines, des carrières et de l'énergie, Salif Kaboré.

    Il a expliqué que le coût global des travaux des treize localités ciblées s'élève à deux milliards cent quatre -vingt millions quarante et un mille soixante-sept (2 180 041 067) F CFA. Les travaux ont consisté en la construction de deux cent trente-trois km de lignes électriques, quinze (15) postes de transformation et neuf cents (900) raccordements prévus  pour la première année. La mise en service de ces installations offrira à terme, l'accès aux services électriques à plus de dix-huit mille personnes pour cette tranche de treize localités et créera au moins cinquante (50) emplois.

    Source d'épanouissement et de développement

    Par ailleurs, une concession sera octroyée à chaque coopérative d'électricité pour assurer le service public de l'électricité dans chacune des localités. Chaque coopérative devra gérer l'ouvrage par l'intermédiaire d'un contrat avec un opérateur privé compétent de la profession. L'électricité étant la base de tout développement et constituant un véritable vecteur d'amélioration des conditions de vie, de promotion des Activités génératrices de revenus (AGR) et de valorisation des services administratifs, le ministre Salif Kaboré a invité les populations à participer davantage au développement sociopolitique de leurs localités respectives. La composante " électrification rurale " de la Banque mondiale s'inscrit en lettres d'or dans la politique du gouvernement burkinabè visant, entre autres, l'accès des populations à l'électricité et ceci, à travers des approches qu'initie le Ministère des mines, des carrières et de l'énergie pour satisfaire la demande électrique, chaque jour plus croissante.....

    Aimée Florentine KABORE

    Source: Sidwaya

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0