Mediaterre

Embouteillage et pollution à Ouagadougou



  • Ouagadougou, reconnue dans un passé très récent capitale des deux roues, semble aujourd’hui changer de statut pour devenir aussi capitale des quatre roues et une présence très remarquable des tricycles.


    Précédemment connue pendant les heures de pointe, c’est-à-dire 7h00 mn, 12h30mn, 14h30mn ou 17h30mn, qui correspondent aux heures de début et de fin de travail dans l’administration, les embouteillages sont devenus, quasi permanents avec les longues files devant des feux tricolores de plus de 500 mètres à 1000 mètres.


    Issus dans leur grande majorité de seconde, troisième mains importé d’Europe, ces véhicules sont de grands pollueurs de l’atmosphère, car d’une part d’un certain âge, et d’autres part, par leur énergie de fonctionnement qu’est le gasoil dont on connait les caractéristiques en matière de pollution de l’air.


    Le théâtre est triste et nous laisse inquiets car chaque jour que Dieu fait, le nombre de véhicules franchissent les frontières du Burkina ne fait que s’accroitre. Il est urgent que l’on réfléchisse sur la question, afin d’en trouver des solutions, pour une meilleures protection de notre milieu de vie.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0