Mediaterre

Trente-sept navires en situation irrégulière interceptes en Afrique de l'ouest (greenpeace)



  • Dakar, 2 mai (APS) – L’organisation non gouvernementale Greenpeace, spécialisée dans la protection de l’environnement, a déclaré, mardi, à Dakar, avoir intercepté dans six pays ouest-africains 37 navires en "situation irrégulière".
     
    Le contrôle a été mené pendant 11 semaines, dans les eaux du Cap-Vert, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Sierra Leone, par le navire "My Esperanza", qui appartient à cette ONG, a précisé Ahmed Diamé, un responsable chargé de la protection des océans à Greenpeace.
     
    "Sur les 37 navires interceptés, 13 sont en situation de pêche illégale. Onze ont été arraisonnés, dont quatre en Guinée-Bissau, trois en Guinée, trois autres en Sierra Leone, et enfin un au Sénégal", a détaillé M. Diamé lors d’un point de presse sur le bilan du contrôle mené par le navire "My Esperanza".
     
    Selon lui, l’un des navires arraisonnés "est en inspection" à Dakar. "C’est un navire sénégalais", a précisé M. Diamé.
     
    "Il s’agit de navires chinois, coréens, italiens et comoriens pour l’essentiel", a-t-il ajouté. 
     
    Selon Ahmed Diamé, le contrôle à l’origine de l’arraisonnement des bateaux a été mené avec la collaboration des autorités des six pays ouest-africains déjà cités et de la Commission sous-régionale des pêches, qui réunit plusieurs Etats d’Afrique de l’Ouest.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0