Mediaterre

Burkina Faso : formation continue à distance d'enseignants du primaire et d'enseignants du post-primaire



  • De jeunes enseignants sans grande expérience pédagogique arrivent chaque année sur le terrain et ont par conséquent besoin d’un accompagnement en formation continue afin d’être performants et de produire un enseignement de qualité. Au regard de ce manque d’expérience et du grand besoin d’accompagnement en formation continue, le déploiement du dispositif d’IFADEM apparait comme du pain béni pour le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA). Fort de ce constat, Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Pr Stanislas OUARO a présidé la cérémonie officielle de lancement du dispositif de l’Initiative Francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) le lundi 26 mars 2018 à Manga, dans la région du Centre-Sud. C’était en présence du gouverneur de la région et du coordonnateur international d’IFADEM.

    Après avoir remercié les partenaires qui accompagne le MENA dans cette approche, le ministre en charge de l’Education, s’est félicité dans son discours de lancement d’avoir jeté les jalons du départ d’un développement des formations continues à distance au MENA. Il a souhaité par ailleurs que les moyens d’équipements matériels mis à la disposition des acteurs concernés soient bien entretenus de manière à réduire la fracture numérique en particulier en matière des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE).

    La phase expérimentale qui vient d’être lancée, soit après 18 mois de préparatifs consacrés à la confection des livrets de formation, à la formation des tuteurs, va concerner 2 régions, la boucle du Mouhoun et le Centre-sud. 1800 enseignants du primaire et 200 enseignants du post-primaire verront durant 9 mois leurs capacités renforcées en français, en mathématiques et en sciences et cela sans perdre un jour de cours.

    Pour le coordonnateur international d’IFADEM, le début de l’expérimentation est le couronnement d’un processus mené tambours battants par la partie burkinabè qui en 4 mois a réussi la prouesse d’élaborer les livrets de formation. Il a souligné enfin avec fierté que le Burkina fait cas d’école parmi les 15 pays membres en ce qu’il a réussi à élargir le champ de formation d’IFADEM au post-primaire.

    La remise des livrets de formation aux enseignants et l’inauguration de l’espace numérique ont été les derniers temps forts de cet événement.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0