Mediaterre

Burkina Faso: l'union européenne apporte un appui à la modernisation de l'enseignement franco-arabe



  • Le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) a signé ce vendredi 13 juillet 2018, un contrat de subvention avec l’Union européenne (UE). Cet appui s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à l’Enseignement primaire bilingue franco-arabe (PREFA), à travers un programme intitulé « Appui à la modernisation de l’enseignement franco-arabe ». Ce programme va contribuer à la modernisation de l’enseignement franco-arabe au Burkina Faso et appuyer le gouvernement dans la mise en place d’un système éducatif efficient, inclusif et équitable, permettant le renforcement de l’employabilité des sortants des écoles franco-arabes. La signature de contrat de subvention a lieu au cabinet du MINEFID, en présence des ministres en charge de l’Éducation et des Finances, ainsi que de l’ambassadeur de l’Union européenne.

    D’un montant global de sept millions d’euros (soit 4,59 milliards de F CFA), cette subvention a pour objectif général d’appuyer le gouvernement du Burkina, à travers le ministère en charge de l’Éducation nationale, pour la mise en place d’un système éducatif, inclusif et équitable et le renforcement de l’employabilité des sortants des Écoles franco-arabes (EFA). Il s’agira d’améliorer les capacités d’accueil des EFA par la construction de Collèges d’enseignement général (CEG) ; de favoriser l’insertion professionnelle des sortants des EFA et des jeunes déscolarisés par la création de centres de formation professionnelle ; de renforcer la qualité des prestations des enseignants des EFA à travers des formations initiale et continue ; et enfin, d’équiper les EFA d’outils pédagogiques adaptés aux programmes officiels en arabe et en français.

    Cet « Appui à la modernisation de l’enseignement franco-arabe » vient consolider les activités du Projet d’appui à l’enseignement primaire bilingue franco-arabe (PREFA), placé sous la tutelle du MENA. Le PREFA contribue à l’augmentation du nombre d’EFA accréditées et la qualité de l’enseignement qu’elles dispensent va aussi aider l’État à atteindre l’ODD 4 « une éducation de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ».

    Le programme couvre une période de 36 mois et couvre toutes les régions du Burkina avec une priorité pour les régions du Boucle du Mouhoun, Hauts-Bassins, Nord et Sahel. Plus de 30 000 étudiants dont 70% de filles vont bénéficier de ce programme.

    Cet appui sera complété par la mise en place d’instances de dialogue inclusives (parents, leader religieux/coutumier, communauté éducative, société civile et autorités locales) dans les communautés de base autour des EFA pour assurer le pilotage et le suivi des changements dans les écoles. Dans ce cadre une subvention a été signée en juin avec DIAKONIA qui travaillera avec d’autres acteurs de la société civile locale à cet égard.

    Source: lefaso.net

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0