Mediaterre

Le Burkina Faso célèbre la 4ème édition de journée africaine de l'alimentation scolaire



  • La 4ème édition de la Journée africaine de l’alimentation scolaire (JAAS ) s’est tenue le 12 mars 2019 à Nabitenga dans la province du Ganzourgou sous la présidence du Haut-commissaire, Monsieur Robert Zoungrana représentant, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales. Elle est placée sous le thème : « Investir dans l’alimentation scolaire endogène : pour une éducation de qualité, une Afrique à l’abri de la faim et résiliente ».

    Cette édition 2019 de la JAAS a pour objectif de constituer une base plus large afin de mieux s’engager à soutenir les initiatives nationales visant à améliorer l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’alimentation scolaire. Elle s’appuie sur des composantes nutritionnelles et le développement de stratégies d’approvisionnement en mettant un accent particulier sur l’accroissement de la production locale des petits exploitants agricoles tout aussi sensibles au volet nutrition. 

    Le Point Focal alimentation du Burkina auprès de l’Union Africaine, Roger ILBOUDO, présente cette 4e édition comme une opportunité de repenser nos politiques et programmes à travers le renforcement de la cantine endogène et la promotion d’une alimentation diversifiée avec plus de 10 milliards de F CFA transférés par l’Etat cette année à 336 communes. 

    Le Représentant résidant de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), monsieur Kakemichi Kobayashi a qualifié la cantine endogène de levier qui concourt à une éducation de qualité. Selon lui, cette journée doit servir de base d’une réflexion en profondeur en vue de renforcer l’économie locale et l’alimentation scolaire. Il a appelé à la prise en charge des élèves en situation de déplacés ou réfugiés et à la promotion des bons comportements en matière d’alimentation avant de réitérer l’engagement de la JICA aux côtés du Burkina pour une éducation de qualité et une bonne alimentation. 

    Le Haut-commissaire, prononçant le discours officiel, a souligné que ce sont plus 25 milliards de F CFA qui sont mobilisés chaque année par le gouvernement et ses partenaires (PAM, Catholique Relief service, Fonds enfants) afin de réussir à terme l’instauration de cantines scolaires pérennes avec une alimentation variée. Cela requiert le relèvement de la production locale et sa consommation à l’échelle nationale.

    Et des exemples de production locale à succès existent à l’image de l’école de Sankuissi consacrée meilleure productrice avec plus de 1t 750kg de vivres produits. 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0