Mediaterre

La vulnérabilité des communautés de pêcheurs du Sénégal face au risque climatique



  • Le secteur de la pêche est confronté à la pollution marine, aux pratiques de pêche illicites et à une diminution et disparition de certaines espèces. Les activités liées à la mer sont génératrices de revenus pour les communautés de pêcheurs qui en tirent profit par le commerce. D'une part, la vente des produits de pêche (poissons ou crustacés) et d'autre part, la vente de produits halieutiques issus de a transformation des produits de la pêche sont des moyens de survie et de subsistance pour les pêcheurs et leurs familles. La rareté des ressources crée une baisse des revenus impliquant une stratégie de résilience. Le pêcheur multiplie ses activités pour gagner sa vie, combine activité de pêchr activité de commerce, devient polyvalent et adopte parfois une stratégie de migration. En effet, la migration d'une personne depuis une zone à risque vers une zone à moindre risque peut-être motivée par des facteurs sociaux et économiques. La perte d'emploi avec la fermeture des usines de pêche aura des effets néfastes sur la vie sociale et la politique. Les impacts des changements climatiques auront pour conséquence d'entraver la réduction de la pauvreté. Sur le plan de la santé humaine, la modification du climat va augmenter des problèmes de santé déjà existants. Il peut entraîner une recrudescence du paludisme et l'apparition de maladies infectieuse telles que le choléra, a salmonellose. Il peut aussi être à l'origine de l'augmentation du stress thermique chez les communautés. Si la température ambiante est trop élevée, l'équilibre thermique du corps atteint ses limites. La forte chaleur entraîne une diminution de eurs capacités ou une sensation de mal-être, mais peut également avoir de graves conséquences sur la santé. Les jeunes enfants et les personnes âgées seront les plus touchés par ce phénomène. Enfin, en ce ui concerne le scénario conflit et insécurité, on peut prévoir que le changement climatique risque d'accroitre les déplacements forcés de population, notamment celles qui seront les plus exposées aux évènements météorologiques extrêmes. On risque d'assister à une exacerbation des sources de conflits comme la pauvreté ou les crises économiques.

    Auteure: Habibatou Diop

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0