Mediaterre
   

Au Malawi, les agriculteurs nécessitent une aide d'urgence après les fortes inondations



  • Les agriculteurs du sud du Malawi nécessitent une aide d'urgence en semences et en bétail après que de fortes inondations ont dévasté leurs champs et leurs habitations, emportant les cultures, noyant les animaux et menaçant la sécurité alimentaire locale.

    Plus de 170 000 personnes ont dû abandonner leurs maisons. Quelque 79 décès ont été confirmés jusqu'à présent et 153 personnes sont toujours portées disparues rien que dans le district de Nsanje. Selon les estimations, 116 000 ménages ont perdu leurs récoltes et leurs bestiaux.

    Le Malawi est régulièrement victime de sécheresses et d'inondations. Mais contrairement à ce qui se produit habituellement, cette année les pluies diluviennes sont tombées prématurément faisant déborder à plusieurs reprises les fleuves Shire et Ruo et provoquant des dévastations sur une grande échelle. Et l'alerte aux crues soudaines persiste, car des pluies moyennes à fortes sont également attendues dans les régions nord du pays.

    On estime que plus de 63 000 hectares de terres sont actuellement sous l'eau au Malawi, dont 35 000 hectares de terres cultivées. L'état d'urgence a été déclaré dans 15 des 28 districts du pays. Les districts les plus touchés sont Chikwawa, Nsanje et Phalombe.

    Un nombre incalculable de chèvres et de poulets ont péri là où les eaux ont gonflé à des vitesses imprévisibles. Le risque de voir apparaître des maladies du bétail s'est, de ce fait, accru.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0