Mediaterre
   

Sahel : une nouvelle génération d'entrepreneurs favorise un développement plus durable et inclusif



  • Par Alexandre Laure, spécialiste senior du secteur privé concenrnant les pratiques de commerce et la compétitivité mondiale du Groupe de la Banque mondiale.

    Pour la première fois au Sahel, les entrepreneurs, du Sénégal au Tchad, se sont retrouvés à Niamey au Niger pour le forum SahelInnov, afin de présenter leurs entreprises et d’échanger leurs idées. Du bétail aux drones, tous les secteurs étaient représentés, alors qu’une nouvelle génération d'entrepreneurs et de start-ups émergent avec des solutions audacieuses et innovantes pour relever les défis auxquels sont confrontés leurs pays et leurs communautés. De plus en plus, le soutien aux PME et entrepreneurs apparait comme une voie stratégique pour favoriser la croissance économique, et a un impact majeur sur le développement suscitant un intérêt croissant des gouvernements du Sahel.

    L'événement a été organisé par le Centre Incubateur des PME au Niger (CIPMEN) dont le directeur général, Almoktar Allahoury, a salué l'initiative. « C'est la première fois que toutes les parties prenantes se réunissent : entrepreneurs, fonctionnaires, investisseurs, universitaires et partenaires techniques et financiers, au même endroit, pour discuter des nombreuses opportunités et des obstacles qui subsistent pour le secteur privé – c’est exactement ce dont nous avions besoin pour que la région passe à la vitesse supérieure. »

    En effet, l’entrepreneuriat pourrait s’avérer être particulièrement important pour cette région extrêmement pauvre, où la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le Burkina Faso et le Niger, par exemple, comptent parmi les économies qui connaissent la croissance la plus rapide dans le monde, mais leur PIB par habitant est de seulement 395 dollars et 652 dollars respectivement, contre une moyenne de 1 647 dollars en Afrique subsaharienne. Un écosystème entrepreneurial dynamique et actif contribuerait donc non seulement à diversifier l'économie et à améliorer la productivité, mais il pourrait également constituer le levier essentiel pour relever deux des principaux défis du Sahel : le chômage des jeunes et le changement climatique.

    La combinaison dévastatrice du changement climatique, de la migration de masse, des trafics et de la montée de l'extrémisme violent, a entraîné des crises humanitaires récurrentes et une insécurité alimentaire massive, affectant plus de 20 millions de personnes à travers le Sahel en 2015. Des taux de natalité élevés, en outre, exigeront la création de millions d'emplois pour répondre aux besoins d'une population en croissance rapide et de plus en plus jeune. Les institutions n’atteignent pas tout le monde et un état d'insécurité prolongée a pris racine sur de vastes portions de territoire.
    Malgré ce contexte difficile, cependant, certains acteurs économiques sont capables de fonctionner dans des régions coupées des services gouvernementaux en raison de contraintes de sécurité ou de capacité. C'est une aubaine, particulièrement pour le Sahel, où les entrepreneurs locaux sont particulièrement bien placés pour comprendre et répondre aux besoins des populations locales, en fournissant des solutions abordables aux populations les plus vulnérables et à faible revenu.

    Lire la suite de l'article du Blog de la Banque mondiale

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0