Mediaterre
   

L'ODD sur l'éducation demeure un casse-tête selon un rapport d'experts préliminaire à ELearning Africa



  • Rapport d'experts à paraître en prélude à eLearning Africa : l'ODD sur l'éducation demeure un casse-tête

    elon un nouveau rapport qui paraîtra la semaine prochaine, les pays africains ne fournissent pas assez d’efforts pour atteindre l’un des plus importants ODD.

    Le Rapport eLearning Africa 2019 fait le point sur l’état de l’éducation, de la formation et du développement sur le continent, d’après des entretiens avec plus de 900 professionnels de l’éducation et experts en technologies. Ils donnent leurs avis sur des sujets clés, notamment les progrès réalisés dans l’atteinte de l’objectif des Nations Unies relatif à l’accès de tous à une éducation de qualité d’ici à 2030.


    Cet Objectif (ODD 4) fait partie des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, que chaque pays doit atteindre d’ici à 2030. Cependant, l’enquête du Rapport eLearning Africa, menée auprès des professionnels de l’éducation et de la formation dans presque tous les pays d’Afrique, montre qu’une importante majorité estime que les pays africains ne font pas assez pour garantir l’accès de tous les Africains à une éducation de qualité.

    Ce résultat d’enquête fera l’effet d’une épine dans le pied des dirigeants africains. L’atteinte de l’ODD 4 est non seulement un important objectif des Nations Unies, mais aussi un élément majeur du plan de l’Union africaine pour un « continent transformé » d’ici à 2063. Toutefois, l’enquête révèle que, par des majorités de plus de 12 pour cent, les experts estiment que pour chaque domaine majeur de l’éducation, les progrès réalisés sont insuffisants.

    « L’ODD 4 est probablement le plus important des Objectifs de développement durable et la déception liée au manque de progrès vers sa réalisation est évidente », peut-on lire dans ce rapport. « De même, il semble que plus le niveau éducatif augmente, plus le sentiment de progrès insuffisants est grand. 56 pour cent des répondants ne pensent pas que les pays africains font assez pour que, d’ici à 2030, toutes les filles et les garçons accèdent gratuitement à l’enseignement primaire et secondaire. Cependant, jusqu’à 65 pour cent des répondants jugent insuffisants les efforts visant à améliorer l’accès à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle. »

    En dépit des piètres progrès réalisés dans l’atteinte des ODD, il existe un certain optimisme quant aux avancées globales . Plus des deux tiers (72 pour cent) des experts interrogés estiment que la Vision 2063 de l’Union africaine est « réaliste. »

    « Si les jeunes sont autonomisés, croient en leur valeur intrinsèque et font preuve de créativité », affirme l’un des experts, « l’Afrique sera une source d’inspiration pour d’autres continents grâce à des inventions et des solutions africaines originales au profit de tous. »

    Produit avec l’appui financier de l’Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) pour le compte du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le Rapport eLearning Africa est un ouvrage fascinant. Avec des contributions d’experts, de praticiens, de conseillers, d’entrepreneurs et même d’étudiants et des artistes, ce rapport donne un aperçu de l’impact des technologies appliquées à l’apprentissage et à la formation sur la transformation et le développement de l’Afrique. Alors que les entreprises évaluent les implications d’une « quatrième révolution industrielle », ce rapport décrit l’état de l’éducation, de la formation, du développement et des technologies en cette ère de mutation sans pareille.

    Téléchargeable gratuitement en ligne, on y retrouve les points saillants et les profils d’acteurs majeurs, des chroniques controversées, des rapports détaillés sur des pays, un guide de recherche des financements et le tout premier répertoire d’entreprises africaines d’edTech. Quelques points saillants de ce rapport :

    •             « Le Père de l’Internet en Afrique », Nii Quaynor, donne son avis sur l’amélioration de l’accès à l’éducation
    •             Ibrahima Guimba-Saidou, Conseiller du Président, s’exprime sur la transformation du Niger en un État numérique
    •             Le futuriste Dr Njeri Mwagiru envisage le lancement en Afrique de la 5e révolution industrielle
    •             Thérèse Assié Lumumba, philosophe africaine et experte en éducation, décrit les tares qui minent l’éducation en Afrique
    •             L’ancien aide de Kofi Annan, Max Bankole Jarrett, suggère aux dirigeants africains quelques décisions clés

    Des dossiers spéciaux sont consacrés aux plans relatifs à une zone de libre-échange africaine, à l’agriculture, aux 4 A, à l’entrepreneuriat, à l’apprentissage tout au long de la vie, à la formation en ligne, ainsi qu’à la formation des acteurs de la faune. Mahid Abdulkarim, étudiant soudanais, explique comment il a réussi à étudier dans un contexte de révolution.

    Ce rapport paraîtra la semaine prochaine, en prélude à la tenue de la conférence eLearning Africa, le plus grand événement d’Afrique dédié aux technologies appliquées à l’apprentissage et à la formation, qui s’ouvre à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le 23 octobre. Un programme complet de l’événement et de l’exposition associée, qui réunissent les fournisseurs de solutions éducatives et de formation venus du monde entier, est disponible à l’adresse www.elearning-africa.com.

    Contexte

    Réunissant des experts internationaux en matière d’éducation et de technologies, des ministres, des entrepreneurs et des investisseurs, la conférence eLearning Africa offrira l’occasion de discuter d’opportunités de doper le secteur éducatif africain en pleine croissance. Au cœur des ambitions de l’Union africaine pour un « continent transformé » d’ici à 2063, cette problématique sera débattue pendant 3 jours d’intenses présentations, d’ateliers, de séminaires et de rencontres ministérielles, du 23 au 25 octobre, dans la capitale ouest-africaine. D’importantes organisations internationales, telles que l’UNESCO, l’ISESCO, la BOAD, la Commission européenne, la Fondation Mastercard, l’ADEA, la Worldwide Web Foundation, l’ACBF et le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) comptent parmi les invités de marque de cet événement.

    Conférence annuelle panafricaine consacrée à l’étude du potentiel de nouvelles technologies de communication pour le rayonnement des opportunités éducatives, eLearning Africa en est à sa quatorzième édition. Depuis sa première édition à Addis Abeba en 2005, la conférence se tient chaque année dans une capitale africaine différente. Elle a favorisé une croissance massive de l’offre d’apprentissage assisté par les technologies et joue désormais un rôle majeur dans l’enseignement, la formation, la recherche et le développement des écoles, instituts de formation, universités, entreprises et organisations à travers l’Afrique. En outre, la conférence a permis à des millions d’Africains d’élargir leurs horizons et de tirer parti de possibilités infinies qu’offrent les nouvelles technologies pour étudier et acquérir de nouvelles compétences et qualifications.

    Pour plus d’informations sur la conférence et l’exposition eLearning Africa ou la table ronde ministérielle associée, qui réunira les ministres chargés de l’Éducation et des TIC, veuillez contacter Rebecca Stromeyer.

    eLearning Africa est le principal événement consacré aux TIC appliquées à l’apprentissage, à la formation et au développement des compétences en Afrique. La conférence rassemble des politiques de haut niveau, des décideurs et des professionnels de l’éducation, de l’entreprise et du gouvernement. En 13 ans, eLearning Africa a accueilli 17 278 participants provenant d’une centaine de pays, dont plus de 85 % du continent africain. Plus de 3 300 intervenants se sont exprimés sur pratiquement tous les aspects des technologies appliquées à l’apprentissage et au développement des compétences. Plateforme panafricaine, la conférence eLearning Africa est un événement à ne pas manquer pour tous ceux qui souhaitent nouer des liens et des partenariats internationaux et interprofessionnels, et approfondir leurs connaissances, expertises et capacités d’action. En exposant les tout derniers produits, idées et solutions issus du monde entier, la conférence et l’exposition associée offrent « des possibilités remarquables d’échange et de mise en relation ainsi qu’un lieu unique d’observation du marché des technologies de l’éducation en Afrique », selon les organisateurs.

    Source de l'information : communiqué eLearning Africa du 21/10/19

    eLearning Africa 2019, la 14e Conférence et exposition internationale sur les TIC appliquées à l’apprentissage, à la formation et au développement des compétences se déroulera les 23-25 octobre 2019 à Abidjan, Côte d’Ivoire

    https://www.elearning-africa.com/

     [ODD2030]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0