Mediaterre

Les principaux climatologues canadiens adressent une lettre ouverte au premier ministre Stephen Harper



  • Quatre-vingt-dix des plus éminents climatologues et océanographes canadiens ont aujourd’hui lancé un appel au Premier ministre Stephen Harper, en incitant son gouvernement à élaborer une stratégie nationale sur les changements climatiques. Ce groupe, qui compte certains des principaux chercheurs du milieu universitaire et de la fonction publique fédérale, fait siennes les conclusions d’évaluations climatologiques internationales qui ont mis en lumière le rôle de la population humaine dans le réchauffement climatique et souligné la nécessité de s’adapter aux nouvelles conditions. La lettre rédigée par ce groupe cite plusieurs exemples de réchauffement, comme la hausse rapide des températures dans l’Arctique ou les répercussions des changements climatiques sur les activités socioéconomiques et les écosystèmes.

    Le porte-parole du groupe, M. Gordon McBean, a déclaré qu’il est « de plus en plus urgent d’agir pour contrer la menace des changements climatiques ». Les signataires de la lettre ont étayé leur appel à l’action en présentant diverses informations et preuves concernant le phénomène des changements climatiques et ses conséquences actuelles et futures sur le Canada : manque d’eau pour l’agriculture et la production d’énergie hydroélectrique; infestation de nos forêts par les insectes et plus grande vulnérabilité aux incendies de forêt; intensification de la gravité des épisodes météorologiques extrêmes; dégel du pergélisol, une situation qui portera préjudice aux collectivités humaines et aux espèces sauvages du Nord et qui libérera encore plus de gaz à effet de serre; menaces à la souveraineté, à l’écologie et aux ressources de l’Arctique en raison d’une intensification du trafic maritime dans le Nord.

    Selon M. McBean, « Il nous faut répondre à plusieurs questions clés pour comprendre adéquatement comment le climat se réchauffera et quelles en seront les conséquences pour notre mode de vie et notre économie. La formulation de politiques judicieuses doit nécessairement reposer sur une science solide et impartiale. »

    Le groupe a incité le Premier ministre à élaborer une stratégie nationale sur les changements climatiques et à établir des stratégies d’adaptation aux changements inévitables dont nous ressentirons tous les effets. Il a également offert de tenir pour le gouvernement une séance d’information scientifique sur le réchauffement planétaire.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0