Mediaterre

L’Insectarium de Montréal s’associe à l’UNICEF



  • L’Insectarium de Montréal s’associe à la campagne « Un filet d’espoir » de l’UNICEF pour l’année 2008. Ce programme vise à acheter 500 000 moustiquaires de lit imprégnées d’un insecticide, se vendant au coût de 10 $ chacun. Les filets de lit proposent une alternative écologique à l’extermination des moustiques par les pesticides, dans les pays touchés par la malaria.

    Pour l’Insectarium, chaque insecte a un rôle à jouer dans son milieu naturel. Ils forment d’abord une abondante source de nourriture pour plusieurs espèces de prédateurs aquatiques (poissons, zooplancton, etc.) et terrestres (oiseaux, chauves-souris, etc.). De plus, de par leur nombre considérable, les milliards de moustiques transfèrent une importante quantité de matière organique (biomasse) des milieux aquatiques aux milieux terrestres. À l'échelle du continent, ce sont donc des millions de tonnes de matière vivante qui viennent ainsi enrichir les processus écologiques.

    Principale cause de mortalité chez les jeunes Africains, la malaria se transmet surtout durant le sommeil par les piqûres de moustiques anophèles femelles infectées, insectes très actifs la nuit. Cette maladie tue 3 000 enfants africains chaque jour et plus d’un million d’individus chaque année. L’Insectarium a donc décidé de prendre part à la campagne de l’UNICEF qui met de l’avant une solution écologique pour vaincre ce fléau.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0