Mediaterre

Audiences publiques pour la création d'un nouveau parc au Nunavik



  • La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, annonce la tenue d’audiences publiques pour le projet de parc national des Lacs-Guillaume-Delisle-et-à-l'Eau-Claire, au Nunavik, qui auront lieu les 16 et 17 juin 2008 à Umiujaq, et les 18 et 19 juin 2008 à Kuujjuarapik-Whapmagoostui.

    Ce projet de parc national a été élaboré par un groupe de travail composé de représentants du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, de l’Administration régionale Kativik (ARK), de la Société Makivik, des villages nordiques de Kuujjuarapik et Umiujaq ainsi que des représentants de la Nation crie de Whapmagoostui.

    Le territoire proposé pour la création de ce nouveau parc national au Nunavik couvre 15 549 km2 et constituerait ainsi le plus grand parc national au Québec. Le territoire s’étire de la côte est de la baie d’Hudson jusqu’à environ 230 km à l’est. La proportion d’eau sur ce territoire est impressionnante, tant par le nombre de lacs et de rivières que par leur étendue. Le lac Guillaume-Delisle situé complètement à l’ouest est bordé par d’impressionnantes falaises pouvant atteindre 400 mètres de hauteur. D’une superficie de près de 700 km2, le lac Guillaume-Delisle est relié à la baie d’Hudson par un étroit chenal permettant aux bélugas et aux phoques d’y pénétrer.

    Quelque 100 km plus à l’est se trouve le lac à l’Eau Claire qui est formé de deux bassins quasi circulaires, séparés par une myriade d’îles. Ce lac a été créé il y a 287 millions d’années à la suite d’un double impact météoritique. Il s’agit du deuxième plus grand lac naturel du Québec après le lac Mistassini, avec une superficie de 1 226 km2. Enfin, à l’extrémité est du territoire proposé se trouve le Petit lac des Loups Marins. Ce lac tire son nom de la présence d’une partie de la population de phoques d’eau douce présente dans la région, un phénomène peu commun dans le monde.

    À la différence des parcs nationaux existants au Québec méridional, qui sont exploités par la Sépaq, le parc national des Lacs-Guillaume-Delisle-et-à-l'Eau-Claire sera opéré par l’Administration régionale Kativik (ARK). Lorsqu’il sera officiellement créé, une entente entre l’ARK et le gouvernement du Québec sera signée pour déléguer aux Inuits la gestion de ce nouveau parc national.

    Des audiences publiques à Umiujaq et Kuujjuarapik-Whapmagoostui
    En vertu de la Loi sur les parcs, le gouvernement du Québec tiendra des audiences publiques afin d’entendre le point de vue des personnes et des organismes intéressés par le projet de création du parc national des Lacs-Guillaume-Delisle-et-à-l'Eau-Claire.

    Les audiences publiques auront lieu à Umiujaq, les 16 et 17 juin 2008, ainsi qu’à Kuujjuarapik-Whapmagoostui, les 18 et 19 juin 2008. L’heure et le lieu des audiences seront annoncés ultérieurement. Les personnes et les organismes intéressés à participer à cette consultation publique devront faire connaître leur intention et faire parvenir un mémoire expliquant leur opinion avant le 9 juin 2008. Les Inuits et les Cris qui désireront faire part de leurs commentaires et opinions sans rédiger un mémoire seront également entendus.

    Le plan directeur provisoire de ce projet de parc, des fiches synthèse, des cartes et les modalités de participation aux audiences publiques sont disponibles sur le site Internet du ministère.

    Source : ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0