Mediaterre

La fondation Bill & Melinda Gates s'intéresse aux agricultrices des pays pauvres



  • Par Kathryn McConnell
    Rédactrice

    Washington - Une grande fondation américaine a élargi son champ d'action dans le domaine du développement agricole à l'étranger pour accorder une plus grande importance au rôle des femmes et elle encourage d'autres donateurs à faire de même.

    Les femmes, qui constituent 80 % des agriculteurs en Afrique et plus de 60 % en Asie, sont " les intendantes de l'approvisionnement alimentaire des pays en développement ". Elles sont actives dans tous les domaines, qu'il s'agisse de l'ensemencement, de la récolte des produits agricoles, de leur stockage, de l'élevage du bétail, en plus de la préparation des repas, a déclaré une responsable de la fondation Bill & Melinda Gates, Mme Catherine Bertini, qui a été auparavant à la tête du Programme alimentaire mondial de l'ONU pendant dix ans.

    Et pourtant le rôle des femmes est bien moins reconnu que celui des hommes dans les pays en développement. Les femmes sont " sous-représentées " dans les programmes de formation agronomique, a indiqué Mme Bertini lors du forum du Prix alimentaire mondial qui a eu lieu à Des Moines (Iowa), en octobre.

    La plupart des travaux de recherche agronomique, qui sont en général exécutés par des hommes, sont moins efficaces, a-t-elle dit, lorsqu'on ne tient pas compte du point de vue et de l'ordre de priorité distincts des femmes.

    La fondation Bill & Melinda Gates intègre le point de vue des femmes dans la préparation de tous ses projets agricoles en exigeant que toutes les demandes d'aide financière comprennent une description de la façon dont cette aide contribuerait en particulier à améliorer la condition des femmes.

    Par exemple, elle exige que les bénéficiaires d'une aide dont le travail a trait à l'amélioration des semences envisagent les effets éventuels des nouvelles semences sur les femmes, notamment s'il faudrait cuire plus longtemps les aliments provenant de ces semences.

    Dans le cadre d'un projet d'élevage, la fondation exige que les bénéficiaires embauchent un nombre important de rurales et qu'ils leur offrent une formation professionnelle.

    La fondation Bill & Melinda Gates, qui a commencé à financer le développement agricole en 2006, a indiqué au début de l'année 2008 qu'elle allait presque doubler ce financement pour le faire passer à 306 millions de dollars, en vue d'accroître la productivité des exploitations agricoles et le revenu des petits exploitants en Afrique et en Asie.

    Mme Bertini, qui est également conseillère de l'Agence des États-Unis pour le développement international, a déclaré qu'elle encourageait d'autres donateurs à inclure les femmes dans la préparation de leurs programmes de développement agricole. " Si l'on ne conçoit pas des programmes adaptés aux femmes (...) alors on n'atteint pas les agriculteurs ", a-t-elle dit.

    Un moyen dont un programme agricole peut être utile aux femmes est d'incorporer des cours d'alphabétisation dans la formation agricole. Lorsque les femmes peuvent lire les étiquettes des sacs d'engrais et qu'elles peuvent compter lorsqu'elles vendent leurs produits sur le marché, elles sont en mesure d'obtenir de meilleurs résultats dans leur exploitation.

    Un autre moyen est d'encourager la mise au point d'outils agricoles adaptés aux femmes, notamment des pioches dotées d'un manche et d'une lame qu'elles peuvent utiliser plus facilement.

    Grâce au soutien de la fondation Bill & Melinda Gates et de l'USAID, l'organisme African Women in Agriculture and Development, dont le siège est au Kénya, offre des bourses d'études d'une durée de deux ans en vue d'accélérer la carrière d'Africaines dans le domaine de la recherche et du développement agricoles. Les pays participant à cet organisme comprennent l'Éthiopie, le Ghana, le Kénya, le Malawi, le Mozambique, le Nigéria, l'Ouganda, la Tanzanie et la Zambie. Soixante femmes ont reçu une bourse pour la période 2008 à 2010.

    La fondation Bill & Melinda Gates ouvre aussi de concert avec des organismes visant à faciliter l'intégration des femmes dans tous les domaines, de manière à tirer parti de leur expérience et à comprendre comment les projets de développement touchent les femmes.

    Source :  "America.Gov" 

    Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.
    Site Internet : http://www.america.gov/fr/)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0