Mediaterre

La Foire de l'océan au Mozambique sensibilise le public à la préservation du littoral



  • Promouvoir la préservation du littoral au Mozambique : tel était l'objectif d'une Foire de l'océan de trois jours, organisée récemment par un volontaire du Corps de la paix, Patrick McGettigan, de Haddonfield (New-Jersey), qui oeuvre dans le domaine de l'éducation.

    " J'adore les océans et je partage cette passion avec les enfants de ma communauté ", déclare P. McGettigan, un diplômé de l'Université de Boston qui vit au Mozambique depuis 2011. " Cette région a un potentiel de développement touristique et économique certain, mais pour le réaliser, il faut mettre l'accent sur la préservation des régions côtières. "

    La foire, connue sous le nom de " Feira do Ocano ", proposait des activités culturelles et éducatives, y compris des nettoyages de plages, un concours de sculptures de sable, un atelier sur l'écotourisme et des présentations éducatives sur la gestion des pêcheries et les réserves marines. Des habitants du coin et des touristes y ont participé. De nombreuses activités étaient axées sur les enfants.

    " J'espère que les liens entre la croissance économique, l'éducation et la sensibilisation au respect des océans continueront de se développer bien après la fin de ma mission ici, en tant que volontaire du Corps de la paix ", ajoute P. McGettigan.

    Le jeune homme enseigne l'anglais à des élèves de 1ère et de terminale sur une île du Mozambique. Il anime également un club d'expression artistique à l'école locale, l'occasion pour lui de sensibiliser les élèves à l'environnement en leur faisant réaliser des compositions artistiques à partir de déchets. En outre, il collabore avec une organisation non gouvernementale locale pour ouvrir une bibliothèque locale.

    Plus de 810 bénévoles du Corps de la paix ont travaillé au Mozambique depuis la création du programme en 1998. Actuellement, 226 bénévoles oeuvrent au Mozambique. Ils sont actifs dans les secteurs de l'éducation et de la santé. Les volontaires sont formés et travaillent dans les langues suivantes : l'ajaua, le bitonga, le chope, le changane, le chisena, l'emacua, l'hiyau, le lomwe, le nhungwe, le nianja, le portugais, le swahili, le xitswa, le xindau, le xichona, le ximanica, le xichuabo, le ximaconde et le xironga.


    Source : "IIP Digital" Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0