Mediaterre
   

Faits marquants de la 12e de la Conférence des parties à la Convention sur les espèces migratrices d'animaux sauvages : Mardi, 24 octobre



  • La CdP12 à la CMS a repris ce mardi 24 octobre. Le Comité plénier (CP) a poursuivi ses travaux dans la matinée. Les participants ont entendu des rapports des groupes de travail, et ont abordé les points de l’ordre du jour relatifs: aux options pour un processus d’examen de la Convention; à la mise en œuvre du processus des actions concertées; aux rapports nationaux; à la législation nationale pour appliquer les dispositions de la CMS; et aux questions de conservation des espèces terrestres.

    Dans l’après-midi, les participants ont repris l’examen des questions de conservation des espèces terrestres, aquatiques et aviaires.

    Au cours d’une brève cérémonie, le Sri Lanka, le Bénin et le Brésil ont signé le PA sur la conservation des requins migrateurs (PA sur les requins). Ils sont ainsi devenus les 44e, 45e et 46e signataires, respectivement. Le WWF est devenu le dixième Partenaire coopérant du PA sur les requins. Madagascar a annoncé son intention de devenir signataire dans un avenir proche.

    Le Burkina Faso est devenu le 58e signataire du PA sur la conservation des oiseaux de proie migrateurs en Afrique et en Eurasie (PA sur les Rapaces). Le Peregrine Fund est devenu le cinquième Partenaire coopérant du PA sur les Rapaces.

    COMITÉ PLÉNIER

    Le Président Rod Hay (Nouvelle-Zélande) a ouvert le CP mardi matin et a demandé aux présidents des groupes de travail et comités de faire rapport sur l’avancement de leurs travaux. Le Président du Comité des pouvoirs Marcel Calvar (Uruguay) a rapporté que 30 pays avaient présenté leurs délégations de pouvoir. Le Président du Comité sur le budget Øystein Størkersen (Norvège) a rapporté que les discussions du groupe vont se pencher d’abord sur le programme de travail. Le Président du groupe de travail sur les espèces terrestres Alfred Oteng-Yeboah a appelé les proposants de nouvelles inscriptions à être présents lors de la session vespérale. Le Président du Groupe de travail sur les espèces aquatiques Barry Baker a rapporté que le groupe s’était réuni et avait identifié les questions nécessitant des discussions plus poussées, notamment concernant la complexité des cultures et des sociétés animales, ainsi que le phoque de la Caspienne.

    OPTIONS POUR UN PROCESSUS D’EXAMEN DE LA CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES: La Présidente du Groupe de travail sur les questions institutionnelles Narelle Montgomery (Australie) a présenté le développement du processus d’examen de la CMS (UNEP/CMS/COP12/Doc.22/Rev.1). Le groupe de travail est convenu que le champ d’application de l’éventuel examen devrait couvrir les espèces inscrites à l’Annexe I, a-t-elle rapporté, et qu’il devrait éclairer le Secrétariat en matière de désignation des États de l’aire de répartition, de paiement des contributions budgétaires et d’établissement de rapports nationaux.

    L’UE, avec l’organisation BIRDLIFE INTERNATIONAL, a estimé que les Parties et les non-Parties doivent participer à ce processus d’examen. La NOUVELLE-ZELANDE a estimé que les principes de responsabilité, de transparence et d’objectivité sont importants. Le BRÉSIL a instamment appelé à mettre l’accent sur les mesures de conservation. La SUISSE a noté que le Processus d’examen de la mise en œuvre de l’AEWA constitue un bon exemple des meilleures pratiques dans ce domaine...

    Lire le bulletin précédent
    Lire la suite du compte rendu du Bulletin des Négociations de la Terre 

    Source : Bulletin des Négociations de la Terre

    [ODD2030-14]

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0