Mediaterre
   

Barcelone accueille les représentants méditerranéens pour la protection de la biodiversité



  • 27 octobre 2017 - Pendant trois jours, des modèles de cogestion pour la pêche à petite-échelle, des sources de données scientifiques et de nouvelles méthodologies de suivi du changement climatique et des déchets marins ont fait l'objet d'un débat ouvert à Barcelone, co-organisé par Medcités, l'un des partenaires de la « Communauté méditerranéenne pour la protection de la biodiversité ». Elaboré pour combler le fossé entre science, pratiques de gestion et politiques, le besoin d'une approche mieux coordonnée de la protection et de la gestion des ressources naturelles a été le message commun final des plus de 100 représentants des institutions nationales, européennes et méditerranéennes réunies à Barcelone du 23 au 25 octobre 2017.

    Une approche basée sur l'écosystème, holistique et à usages multiples pour la protection de la biodiversité en Méditerranée, des actions conjointes entre rives nord et sud de ce hotspot de la biodiversité largement visité, sont de la plus haute importance.

    Le principe de co-responsabilité a été reconnu comme base pour l'identification d'un plan d'action conjoint afin de combler les lacunes dans l'intégration des politiques actuelles, des pratiques de gestion et des sciences environnementales nécessaires à une gestion efficace de la biodiversité, et donc à la gestion des aires protégées. Les mécanismes sociaux participatifs pour la gouvernance et les données scientifiques intégrées pour soutenir les politiques et instruments affectant la biodiversité ont été mis en évidence comme la clé du succès des aires protégées en tant que dépositaires d'une biodiversité méditerranéenne qui soutient plus de 20 pays de la région.

    Sergi Tudela, Directeur général de la pêche et des affaires maritimes du gouvernement de la Catalogne, a souligné la nécessité de « passer à une gestion sur mesure, à la bonne échelle ; l'autonomisation des parties prenantes fera la différence et la cogestion rassemblera tous ces principes pour soutenir la pêche artisanale et à petite échelle. »

    Camino Liquete de la DG Environnement de la Commission européenne a souligné la nécessité d'une meilleure coordination des projets en cours et la pertinence de créer une telle plate-forme multi-acteurs pour le dialogue et le partage des connaissances : « Il est essentiel que les résultats des projets de recherche soient intégrés, synthétisés et orientés vers les bons décideurs. Les zones marines protégées sont un moyen d'atteindre un bon état écologique (BEE) et peuvent aider les États membres à mettre en œuvre les objectifs de la directive-cadre Stratégie pour le milieu marin ».

    Ruthy Yahel, membre du Comité scientifique du Réseau méditerranéen des gestionnaires d'aires protégées (MedPAN), a souligné « la nécessité d'investir dans une bonne gestion des aires marines protégées est cruciale » pour être efficace et durable.

    Pour clore le cercle des débats, les principaux défis de la surveillance et de la gestion intégrée des écosystèmes ont été examinés. Même si la région méditerranéenne est bien étudiée, l'information est dispersée et les décideurs hésitent encore à prendre des décisions fondées sur des données probantes. "Nous avons besoin de plus de cohérence entre les échelles et entre les disciplines et les politiques", a conclu Sylvain Petit, Administrateur de programme, PAM CAR/PAP du PNUE.

    Le dialogue de trois jours, organisé par le projet Interreg Med PANACeA avec la participation d'autres projets MED de protection de la biodiversité, a permis de mieux comprendre les impacts des activités humaines sur les écosystèmes naturels méditerranéens et de répondre aux besoins croissants de coordination des critères et données scientifiques dans les processus de prise de décision et de gestion.

     Les organisations participantes comprenaient les partenaires du projet INTERREG MED PANACeA et un large public d'acteurs impliqués dans les politiques, projets et initiatives européens et méditerranéens actifs dans le domaine des sciences de la conservation, de l'administration publique des ressources naturelles et des conventions régionales.

    Pour plus d’informations et recevoir des photos, merci de contacter :

    Lise Guennal : lise.guennal@crpm.org 33 6 76 59 12 86

    Sonsoles San Roman : sonsolessanroman@uma.es

     

    Suivez les publications du compte Twitter: @MEDCommunity3_2 #MedBiodiversity_BCN2017

    Note aux éditeurs :

    L'objectif de PANACeA est de rationaliser les efforts de mise en réseau et de gestion dans les aires protégées méditerranéennes (AP) en tant que mécanisme visant à améliorer la protection de la nature dans la région.

    Le projet vise à assurer des synergies entre les acteurs méditerranéens concernés - y compris les gestionnaires, les décideurs, les acteurs socio-économiques, la société civile et la communauté scientifique - et d'accroître la visibilité et l'impact des résultats de leurs projets sur des objectifs stratégiques communs identifiés.

    PANACeA construit une communauté d'acteurs de la conservation de la nature en Méditerranée et agit comme l'instrument de communication et de capitalisation des projets traitant de la protection de la biodiversité et des écosystèmes naturels. Grâce à son outil, la Plateforme de connaissances sur la protection de la biodiversité méditerranéenne, PANACeA assure le transfert des résultats des projets synthétisés et leur diffusion à travers et au-delà de la région.

     Les principaux axes thématiques concernent la gestion côtière et marine, la surveillance de la biodiversité, l'utilisation durable des ressources naturelles, la gestion des aires protégées, les changements mondiaux, la gouvernance et la coopération et les méthodologies scientifiques et novatrices, sous l'égide d'une série de projets: ACT4LITTER (Zones de récupération des stocks de poissons), ECOSUSTAIN (solutions de surveillance de la qualité de l'eau dans les zones humides protégées), FishMPABlue2 (gouvernance de la pêche artisanale dans les aires protégées), MEDSEALITTER (gestion des déchets marins), MPA-ADAPT (adaptation des AMP au changement climatique), POSBEMED (stratégie de gestion conjointe des plages et des dunes de Posidonie), WETNET (Gouvernance des zones humides) et d’autres projets qui viendront se joindre bientôt.

    Pour participer à la ‘Mediterranean Biodiversity Protection Community’, rejoignez le groupe LinkedIn « Biodiversity Protection Community » et suivez les nouvelles, les activités, les annonces d’événements et les débats sur twitter @MedCommunity3_2.

     

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0