Mediaterre
   

Nouveau-Brunswick : un petit village vise zéro émission nette de carbone d'ici 2035



  • Le village de Perth-Andover est situé au Nouveau-Brunswick dans le comté de Victoria, à 101 kilomètres au sud-est d’Edmundston et à 175 km au nord-ouest de Fredericton. Le village est bâti au bord du fleuve Saint-Jean, ce qui explique le fait que le village soit le théâtre d’inondations chaque année. La petite communauté d’environ 1 600 personnes située juste en dessous de la fourche des rivières Aroostook, St John et Tobique a subi le plus gros des inondations extrêmes dans des situations d’embâcle pendant la fonte printanière. Ces inondations ont amené les habitants du village à réclamer plus d’action pour préserver notre environnement. Ainsi poussées par ses habitants, les autorités du village de Perth-Andover s’emploient à devenir la première municipalité du Nouveau-Brunswick avec zéro émission nette de carbone en éliminant ses émissions de carbone corporatives d’ici 2035. Perth-Andover vise une réduction de 50 % d’ici 2025 et une élimination totale une décennie plus tard.

    Selon Dan Dionne, directeur administratif du village, « Les membres de la communauté sont parfaitement conscients des risques potentiels liés aux grandes variations de température et aux fortes pluies associées aux changements climatiques. L’objectif de ce projet est de favoriser un environnement où les gens sont encore plus conscients que le changement climatique est une variante importante à prendre en compte dans nos agissements de tous les jours ».

    Perth-Andover s’est jointe à un groupe appelé Partenaires dans la protection du climat (PPC), qui comprend plus de 300 municipalités au Canada.

    En 2015, le village de Perth-Andover était responsable d’environ 87 tonnes d’émissions de CO2 par an. Les émissions les plus importantes provenaient du parc de véhicules du village et de ses bâtiments.

    Selon Dan Dionne, directeur administratif du village « L’atteinte des objectifs a commencé depuis plusieurs années. Par exemple, les bâtiments municipaux ont été rénovés dans le but de les rendre moins énergivores. Le fait que le village ait son propre service d’électricité, qui est alimenté par un barrage hydroélectrique va beaucoup aider. Ils vont également mettre en place des systèmes de chauffage et d’éclairage plus efficaces et se débarrasser de certains de leurs véhicules ou les remplacer par des plus petits et plus efficaces, dans la mesure du possible. Les éléments du plan d’action réduiraient les émissions de 44,5 tonnes d’ici 2025 ».

    Le village a demandé un financement fédéral pour six bornes de recharge pour véhicules électriques et espère lancer un programme de partage de véhicules électriques.

    Selon Dan Dionne, « Il y a 15 projets en cours en ce moment. Cela peut sembler un objectif difficile à atteindre, mais de nombreuses personnes dans le village pensent que c’est possible. De nouvelles mesures devraient être prises au cours des 10 prochaines années pour arriver à l’objectif zéro net ».

     

    Sources : Le Devoir, Fédération Canadienne des Municipalités

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0