Mediaterre

Le jardin communautaire de Shédiac pour les moins nantis fait son chemin



  • Des bénévoles locaux en partenariat avec la paroisse St-Joseph et la banque alimentaire du Vestiaire St-Joseph inc. ont mis sur pied un jardin communautaire à Shédiac.

    Depuis sa création en janvier 2011, le Jardin communautaire de Shédiac a pris de l’expansion. « Les quelques lopins situés sur le chemin Breaux Bridge, près du réservoir d’eau de la communauté, se sont multipliés et se comptent aujourd’hui par dizaines. Le concept de ce jardin communautaire est novateur, mais très simple. Les jardiniers amateurs qui veulent exploiter un lopin de 60 pieds carrés (environ 5.5 m2 ) sont invités à en cultiver un deuxième pour le Vestiaire St-Joseph, un organisme local qui gère une banque alimentaire. »

    Selon Odette Babineau, coordinatrice du Jardin communautaire, de nouvelles activités sont au programme chaque année. « Grâce à une subvention du gouvernement provincial, cette année une douzaine de familles suivent aussi des cours hebdomadaires afin d’apprendre, entre autres, comment profiter des fruits de leurs efforts, même en hiver. »

    La directrice du Vestiaire St-Joseph, Carol Boudreau, voit d’un très bon œil l’expansion des activités du Jardin communautaire, car cela attire de plus en plus de monde et aide de plus en plus de familles démunies. Même les bénéficiaires de la banque alimentaire en profitent. Elle précise que « la production de légumes frais permet aux clients de la banque de nourriture du Vestiaire de diversifier leur alimentation et de mieux manger. Ça leur donne l’occasion de manger sainement. Ils ont accès à des fruits et à des légumes frais, pas juste des aliments en conserve.»

    Selon elle, « ce projet a un impact dans la vie des personnes défavorisées qui y participent. »

    Pour, Gilles Leblanc, un autre bénévole et cofondateur du jardin, « cette initiative lancée il y a sept ans aide tant de gens ». Il explique  à l’Acadie Nouvelle: «Je vais te dire une chose; mes attentes n’étaient même pas proches de ce qu’on voit ici. Moi, tout ce que je pensais, c’était peut-être d’avoir 10 ou 15 jardiniers qui seraient venus pour planter pour eux-mêmes et pour le Vestiaire St-Joseph. Mais ça a connu une croissance exponentielle. Je suis le premier surpris! Je suis fier que la communauté embarque dans le projet à 100%.»

    Ce genre d’initiative est à encourager. Souhaitons longue vie au jardin communautaire de Shédiac

    Sources : Acadie Nouvelle, le Moniteur acadien, http://shediac.ca, shediacgarden.webs.com

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0