Mediaterre

Nouveau-Brunswick : La ville de Saint-Quentin veut lutter contre l'arrosage de produits chimiques



  • La ville de Saint-Quentin veut lutter contre l’arrosage de produit chimique

    La mairesse de Saint-Quentin va discuter avec des propriétaires d’une terre agricole située proche d’une école secondaire. Le but de cette discussion est l’interdiction de l’épandage de produits chimiques sur la seule terre agricole située à l’intérieur des limites de la ville. En effet, des propriétaires d’une terre située à l’intérieur des limites de la ville utilisent des produits chimiques homologués par le gouvernement canadien. Mais lors de la marche pour le climat, la mairesse de la ville a promis de faire cesser cet arrosage. Elle a fait cette promesse aux élèves des écoles Mgr Martin et de la polyvalente A.-J.Savoie de Saint-Quentin.

    La mairesse va essayer de discuter avec les propriétaires sans toutefois légiférer l’interdiction d’arrosage. Elle espère que les propriétaires de cette terre qui est située juste derrière l’école secondaire pourront entendre raison.

    Selon la mairesse, Mme Nicole Somers, la solution au problème pourrait être « l’utilisation du champ à d’autres fins que celui de la culture de la pomme de terre. Il pourrait notamment servir à des cultures qui ne nécessitent pas d’arrosage (luzerne, blé, avoine, etc.) ».

    « La Ville de Saint-Quentin va aussi lancer une nouvelle politique verte, en effet selon Mme Somers, “le principe est très simple, la ville va planter un arbre pour chaque nouvelle construction”. L’arbre choisi sera l’érable, car il est très emblématique et Saint-Quentin qui est reconnue comme la capitale de l’érable en l’Atlantique. De plus selon la mairesse c’est une façon pour la ville de Saint-Quentin de faire sa part pour l’environnement de façon concrète et originale, mais aussi une occasion d’avoir encore plus d’érables en ville ».

    Toutes ces initiatives sont le résultat de la marche pour le climat qui a eu lieu dans toute l’étendue du Nouveau-Brunswick. Des marches où la jeunesse néo-brunswickoise a pu montrer sa dévotion pour la protection de l’environnement.

    Sources : Acadie Nouvelles

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0