Mediaterre

15 millions de dollars pour le projet Ensemble pour la nature



  • Le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 15 millions de dollars à Conservation de la nature Canada (CNC) afin de stimuler la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec.

    Cette subvention vise à soutenir la réalisation du projet Ensemble pour la nature (PEPN), qui comporte deux grands volets :

    • Soutenir des projets d’acquisition ou de servitudes perpétuelles à des fins de conservation de CNC et d’autres partenaires;
    • Acquérir des connaissances scientifiques et sensibiliser la population à l’importance de conserver les riches milieux naturels du Québec.

    La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, a fait l’annonce de ce soutien financier [le 19 juillet] à la tourbière Red Mill, située dans l’agglomération de Trois-Rivières et protégée en partie grâce au PEPN. Elle se trouvait alors en compagnie du député de Champlain, M. Pierre Michel Auger, du directeur de la conservation de CNC, M. Hubert Pelletier, de la responsable du programme Protéger les habitats fauniques de la Fondation de la faune du Québec, Mme Christine Bélanger, et du directeur général de Nature-Action Québec (principal propriétaire de la tourbière), M. Pascal Bigras.

    CNC s’est engagée à mettre en œuvre son projet avec plusieurs groupes partenaires. Ainsi, elle met une partie de la subvention accordée par Québec à la disposition d’autres organismes de conservation. En outre, elle doit s’assurer d’apparier ses investissements avec des sommes consenties par d’autres organismes et donateurs, de manière à procurer un effet de levier à la subvention gouvernementale.

    « Nous sommes honorés de la confiance accordée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) à travers ses contributions au PEPN, visant à consolider les efforts déployés pour protéger les milieux humides, les forêts et les écosystèmes côtiers ou aquatiques, qui abritent une faune et une flore précieuses. Une partie de ces fonds est accessible par l’entremise du programme Protéger les habitats fauniques de la Fondation de la faune du Québec. Le projet élargira le réseau d’aires protégées et préservera des territoires naturels considérés comme prioritaires en raison des espèces qu’ils recèlent et des services écologiques qu’ils rendent à la population. », Hubert Pelletier, directeur principal de la conservation à CNC au Québec

    Faits saillants

    • Déjà en cours, le PEPN permet la conservation de plus de 4 000 hectares par CNC et treize organismes partenaires. Cela représente 30 nouvelles acquisitions de terrains dans 19 municipalités, touchant 220 000 citoyennes et citoyens du Québec.
    • Conservation de la nature Canada est un chef de file de la conservation des terres privées au Canada et il œuvre à la protection de milieux naturels ayant une remarquable biodiversité, pour générer des bénéfices écologiques et économiques au profit des citoyens d’aujourd’hui et de demain. Au total, l’organisme protège déjà 450 kilomètres carrés (ou 45 000 hectares) de terres et de milieux humides au Québec.
    • Nature-Action Québec est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de guider les personnes et les organisations dans l’application de meilleures pratiques environnementales. Nature-Action Québec œuvre avec les municipalités, les entreprises, les organismes communautaires et les citoyens à la réalisation de projets collectifs contribuant à améliorer l’environnement, la santé, le bien-être et la qualité de vie de la population québécoise.
    • D’une superficie de 578 hectares, dont 43 % sont déjà protégés à perpétuité, la tourbière Red Mill constitue l’une des plus grandes tourbières de la région de la Mauricie. Elle abrite cinq espèces de chauves-souris, dont trois en voie de disparition, plusieurs autres espèces animales ou végétales en situation précaire, de même qu’un écosystème forestier exceptionnel. Plus de 250 000 $ provenant du PEPN ont été utilisés pour protéger une partie de la tourbière Red Mill. Ce projet a été rendu possible grâce à la contrepartie financière de la Fondation de la faune du Québec, de la Fondation Écho, de la Ville de Trois-Rivières et du Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril, et grâce à la collaboration de la Fondation Trois-Rivières pour un développement durable.

    Source : Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

    Crédit Photo : Andrea Schaffer sur Flickr

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0