Mediaterre

Les manifestations se multiplient à l'approche des élections québécoises



  • Des militants québécois sont descendus dans les rues à plusieurs reprises depuis le début du mois de septembre pour demander des engagements ambitieux et un réel leadership sur la question des changements climatiques et de la protection de l’environnement, dans le cadre de la campagne électorale en cours.

    Le samedi 15 septembre, plusieurs centaines de personnes se sont réunies au Vieux-Port de Montréal et ont marché jusqu’au mont Royal pour exiger des engagements forts de la part des tous les partis politiques.

    Les organisateurs exigent que tous les partis reconnaissent le climat comme enjeu central de notre époque. Ils demandent aussi le respect des engagements provinciaux en matière de réduction de GES, soit 20% sous le niveau de 1990 pour 2020, et 37,5% pour 2030, de même qu’un «budget carbone» détaillant, année après année, les mesures envisagées et les réduction de GES anticipées. Plusieurs marcheurs arboraient de petits ronds verts pour rappeler le mouvement des points verts en cours sur Facebook depuis les dernières semaines. Plusieurs utilisateurs du réseau social participant au mouvement ont ainsi modifié leur photo de profil pour exiger, eux aussi, des engagements concrets et ambitieux.

    Le lendemain, des marcheurs et marcheuses ont également défilé sur la rue St-Jean à Québec, jusqu’au quartier Limoilou. Les revendications de cette marche dans la Capitale-Nationale font écho à celles de Montréal : ils demandent une politique climatique ambitieuse, peu importe le parti qui prendra le pouvoir le 1er octobre prochain. Organisée en collaboration avec la Fondation Coule pas chez nous, le «mythe du gaz naturel comme énergie de transition» y a également été dénoncé.

    «Croirait-on un politicien qui nous fait des promesses pour 2025, sans rien nous dire de plus? Nous voulons des engagements détaillés pour 2018, et 2019, et 2020 de la part de tous les partis politiques», a déclaré François Geoffroy, un des organisateurs de la manifestation de samedi, à Montréal. 

    Ces marches ont eu lieu après d’autres manifestations importantes plus tôt ce mois-ci : le 8 septembre dernier, 300 personnes se sont rassemblées à Montréal dans le cadre de la journée internationale d’action «Dans nos rues pour le climat». Le 13 septembre, près de 500 personnes se sont rassemblées devant la Maison de Radio-Canada pour dénoncer l’inaction politique en matière de lutte aux changements climatiques avant le grand débat des chefs. 

    Après les élections, les militants comptent poursuivre leurs efforts. Une autre marche familiale aura lieu le 8 octobre prochain à partir du métro Mont-Royal à Montréal, pour rappeler au gouvernement nouvellement élu l’urgence d’agir pour lutter contre les changements climatiques.

    (Source : Collectif de citoyens pour le climat. Photo : Collectif de citoyens pour le climat)

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0