Mediaterre
   

République Dominicaine : La Commission nationale des droits humains contre toute disposition défavorable aux droits acquis de milliers de Dominicains






  • La Commission nationale des droits humains (Cndh), en République Dominicaine, appelle l'État dominicain à s'abstenir d'appliquer toute disposition défavorable aux droits acquis par les milliers de Dominicaines et de Dominicains d'ascendance haïtienne et autres, dans une résolution dont a pris connaissance AlterPresse.

    Cette résolution a été adoptée lors du premier congrès national, pour la pleine jouissance des droits humains, tenu, le dimanche 13 octobre 2013, en République Dominicaine, à l'initiative de la Cndh.

    " Hautement politique ", la décision du 23 septembre constitue " un génocide civil ", juge la Cndh. Elle est, de plus, contraire au sentiment de fraternité que la majorité des Dominicaines et Dominicains ressentent envers le peuple haïtien, estime la Cndh.

    Le 23 septembre 2013, la Cour Constitutionnelle dominicaine a ordonné à la Junte centrale électorale (Jce) de retirer, des listes électorales, les noms des personnes dont les parents sont arrivés en République Dominicaine après 1929.

    300 mille personnes, la plupart d'ascendance haïtienne, sont visées par la sentence du 23 septembre 2013, signalent les organisations de défense de droits humains.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0