Mediaterre
   

Vers une utilisation plus poussée des TIC dans les élections en Haïti



  •  

      

    Le Conseil électoral provisoire (Cep) d’Haïti étudie la possibilité de mettre systématiquement à contribution les Technologies de l’Information et de la Communication (Tic) dans le processus des prochaines élections législatives, municipales et locales.

    Le directeur exécutif du Cep, Mosler Georges, affirme, dans une interview à l’agence en ligne AlterPresse, que grâce aux Tic, la transmission des résultats se fera en ligne, immédiatement après le dépuoillement,

    Cette situation donnera au Cep « une avance » sur les résultats et la possibilité de vérifier si des manipulations ont été faites dans les données.

    Mosler Georges reconnait que le choix de l’électronique « ne résoudra pas tout », mais mettra le Cep à l’abri d’éventuelles manipulations des procès-verbaux.

    D’autre part, les candidats et candidates auront à s’inscrire en ligne. Ils devront soumettre une copie scannée des documents exigés.

    Les journalistes et observateurs auront également à s’inscrire en ligne, remplir le formulaire et récupérer ensuite leurs badges au Cep.

    Dans les endroits où l’accès à l’internet se révèle difficile, deux agents du Cep seront installés dans les Bureaux électoraux communaux (Bec) pour aider et accompagner les candidats et candidates.

    Les élections pour lesquelles aucune date n’est encore fixée doivent permettre de renouveler plusieurs milliers de postes électifs, soit 20 sénateurs, 112 députés, 140 maires, 570 Conseils d’administration des sections communales (Casec) et 570 Assemblées de sections communales (Asec).

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0