Mediaterre
   

De la post-urgence au développement durable en Haiti



  •   

    La Fondation de France en Haïti a clôturé, le vendredi 3 octobre 2014, une rencontre-bilan de deux jours autour de la réponse à l’urgence causée par le séisme de janvier 2010 dans ce pays des Caraibes.

    Sous le thème « de la post-urgence au développement durable : bilans et perspectives », la Fdf a réuni à Port-au-Prince plusieurs Organisations non gouvernementales (Ong) françaises intervenant en Haïti, dans la perspective de partager les résultats de leurs travaux, de souligner l’importance des innovations locales et l’ouverture d’un débat pluri-acteurs sur la reconstruction durable du pays.

    Dans le vaste mouvement de solidarité, provoqué par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, la Fondation de France a pu collecter 35 millions d’euros qui ont été consacrés à l’appui aux victimes et à la reconstruction de la vie.

    « Ce qu’on a voulu, c’est mettre les trois quarts (3/4), des 35 millions d’euros collectés sur la préparation de l’après-catastrophe, du redémarrage, de la réhabilitation, du redémarrage vers des activités économiques. Ce qui constitue des activités vers le développement. Nous avons été l’une des premières organisations à préparer l’avenir, à redémarrer les services..., la production agricole », explique le président de la Fondation de France, Philippe Lagayette.

    De 2010 à 2014, 361 projets ont été soutenus, au bénéfice d’à peu près 9 cent mille personnes. Près d’une vingtaine de projets sont encore en cours de réalisation.

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0