Mediaterre
   

Des journalistes haïtiens formés en justice transitionnelle



  • Alors qu’un supplément d’instruction est en cours autour des crimes commis durant la dictature des Duvalier (22 septembre 1957 - 7 février 1986) en Haïti, une dizaine de journalistes ont suivi un atelier autour de la justice transitionnelle.

    La formation organisée par la Fondation Connaissance et Liberté (sigle créole Fokal), du jeudi 13 au vendredi 21 novembre 2014, a été assurée par Thierry Cruvellier, journaliste et chroniqueur judiciaire français.

    La recherche de la vérité, les poursuites judiciaires, les réparations et les réformes institutionnelles, après une dictature sont les quatre principaux piliers de la justice transitionnelle mis en évidence dans le cadre de cette formation.

    Le 20 février 2014, la cour d’appel de Port-au-Prince a réclamé un supplément d’instruction dans le cadre des plaintes déposées contre Jean Claude Duvalier pour crimes contre l’humanité et crimes économiques.

    La cour a aussi demandé de rechercher tous les consorts évoqués au long de témoignages reçus lors des auditions tenues début 2014.

    La formation a permis d’aborder les consorts (des Duvalier) cités dans le réquisitoire d’informer de 2008, ce qu’ils sont devenus, les motifs pour lesquels l’histoire de la dictature duvaliériste n’a jamais été enseignée à l’école.

    Les questions de réconciliation, de genre, de mémoire et de monuments commémoratifs ont été discutées.

    La mise en place de mécanismes de justice transitionnelle, tels que les Commissions vérité et réconciliation, a été envisagée, comme moyen de permettre à la société haïtienne de retisser les liens déchirés par la dictature.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0