Mediaterre
   

A la Barbade, Ban Ki-moon salue la contribution des Caraïbes au développement durable



  • Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui se trouvait jeudi à la Barbade pour participer à un Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté caribéenne (CARICOM), s'est félicité de l'engagement de la région caraïbe en faveur du développement durable.

    « Aujourd'hui, il est encourageant d'être avec tant de dirigeants de gouvernements, d'organisations internationales et régionales, du secteur privé, d'universités et de la société civile. Votre présence souligne l'engagement durable de la région caraïbe à mettre le monde sur une voie plus sûre, plus durable et plus équitable », a dit M. Ban lors d'un forum sur le développement durable organisé dans le cadre du Sommet, qui rassemble plusieurs Etats de la région.

    Le chef de l'ONU a rappelé que l'année 2015 était cruciale pour le développement avec plusieurs rendez-vous internationaux prévus, dont la Conférence sur le financement du développement à Addis-Abeba, en Ethiopie, en juillet, le Sommet sur le développement durable à New York, en septembre, et la Conférence sur le climat à Paris, en décembre.

    Il a jugé nécessaire de s'exprimer haut et fort et d'agir pour répondre aux besoins et aux vulnérabilités spécifiques des petits Etats insulaires en développement et des pays à revenus intermédiaires, tels que la question de la dette.

    S'agissant de la lutte contre le changement climatique, Ban Ki-moon, a salué les pays caribéens « pour avoir décidé d'objectifs ambitieux en matière d'énergie renouvelable ». « D'ici à 2020, par exemple, la Barbade sera un des cinq plus grands utilisateurs au monde d'énergie solaire par habitant », a-t-il souligné.

    En marge du Sommet, le Secrétaire général a rencontré le Premier ministre de la Barbade, Freundel Stuart, et la Ministre des affaires étrangères, Maxine Pamela Ometa McClean.

    Lors de ces rencontres, M. Ban a salué les efforts de la Barbade pour répondre aux défis auxquels sont confrontés les petits Etats insulaires en développement.

    Le chef de l'ONU a aussi participé à Bridgetown, la capitale de la Barbade, à une manifestation sur la violence faite aux femmes.

    Il a rappelé à cette occasion que les Caraïbes avaient les taux les plus élevés d'agression sexuelle dans le monde. « Trois pays des Caraïbes font partie des 10 premiers pays en termes de nombre de viols signalés », a-t-il souligné.

    Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) estime que les taux d'abus sexuel visant les enfants se situent entre 20 et 45%, la plupart étant des filles, a-t-il noté.

    « Je suis scandalisé par cette situation », a dit M. Ban. « Nous devons changer les esprits, en particulier chez les hommes ».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0