Mediaterre
   

Coopération inédite entre trois pays pour préserver la forêt du Plateau des Guyanes



  • Le Plateau des Guyanes, situé au Nord-Est de la forêt amazonienne, joue un rôle primordial dans la régulation climatique. Cette forêt est aussi essentielle dans la lutte contre le réchauffement climatique, car elle séquestre plus d’un milliard de tonne de Co2 dans les arbres , les racines, le sol et les milliers d’espèces végétales qu’elle abrite. Il s’agit d’une des plus grandes forêts tropicales protégées.

    Pourtant, malgré la volonté de protection, les 6 états qui gèrent la zone ne coopèrent pas, ce qui a pour conséquence de laisser le plateau des Guyanes exposé à des activités souvent illégales de déforestation et de pollution d’une ampleur inquiétante. Selon WWF, en 2015, 17 000 hectares de forêts ont été détruits et de nombreux cours d’eau ont été pollués aux métaux lourds. L’exploitation du bois, et la reconversion de massifs forestiers en cultures agricoles en sont fortement responsables. Les activités minières, souvent illégales et incontrôlées, tout comme les activités d’orpaillage, représentent une autre cause majeure de déforestation et de pollution aux métaux lourds des cours d’eau de la région.

    Pour faire évoluer les choses et mieux préserver les aires naturelles protégées du bouclier guyanais, la France, le Suriname et le Guyana ont décidé de s’engager dans un programme commun de coopération. Il s’agit du programme « Renforesap » dont l’objectif est de développer le partage de données et d’expériences. 

    Dès le début du mois d’octobre, les gestionnaires des aires protégées de Guyane française, du Suriname et du Guyana se sont réunis pour la première fois à Paramaribo (Suriname) pour partager leur expérience et des données scientifiques, à l'occasion du lancement officiel du programme. A partir d’un partage de connaissances sur les problématiques communes aux trois pays, il s’agit de trouver des solutions communes, de développer des bonnes pratiques et de les diffuser. Cette coopération, portée par le Parc amazonien de Guyane, se poursuivra jusqu’en 2020 à travers des ateliers communs et des visites de terrain autour de quatre thèmes : l’écotourisme, la gestion durable des ressources naturelles, l’orpaillage illégal et la transmission des patrimoines culturels vivants. Ce projet vise aussi à travailler en concertation et avec la participation des communautés locales vivant dans ces zones forestières

    Renforesap est un projet en grande partie financé par l’Union européenne, via son Programme de coopération interreg Amazonie (PCIA). Il bénéficie aussi d’une subvention de l’Agence Française de Développement (AFD).

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0