Mediaterre
   

CdP23 : la Banque africaine de développement au rendez-vous mondial pour le climat



  • Du 6 au 17 novembre 2017, une délégation d’experts de la Banque africaine de développement est présente à la 23e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), dite COP23, que l’ONU organise à Bonn, en Allemagne. Quelque 15 000 à 20 000 délégués devraient converger des quatre coins du monde vers la cité rhénane, siège du secrétariat de la CCNUCC.

    La BAD, porte-voix des intérêts de l’Afrique sur la scène internationale

    Présente en force lors des COP précédentes pour mieux faire entendre la voix de l’Afrique dans les négociations mondiales sur le climat et en défendre les intérêts sur l’arène internationale, la Banque africaine de développement continue de porter son plaidoyer et de poursuivre sa mission : donner les moyens aux pays africains de faire face au changement climatique et d’opter pour un développement vert et sobre en carbone.

    Accord de Paris : après la ratification, cap sur la mise en application

    Cette COP23 est notamment l’occasion de faire le point sur l’Accord de Paris, conclu le 12 décembre 2015 au terme de la COP21 à Paris, et de rappeler l'urgence à agir pour contenir le réchauffement de la planète.

    À ce jour, l'Accord de Paris a été ratifié par 168 pays – dont 43 pays africains –, auxquels s’ajoute l’Union européenne.

    Mais deux ans après Paris, où en est-on de la lutte contre les changements climatiques et des promesses de financements faites par les pays riches (100 millions de dollars américains supplémentaires par an d’ici à 2020) ? Comment les pays rendent-ils compte de leurs actions ? Comment s’assurer que les pays riches tiennent bien leurs promesses ? Comment veiller à ce que les États les plus vulnérables, africains notamment, ne soient pas lésés ? Comment anticiper les conséquences du retrait des Etats-Unis, annoncé en juin dernier par le président Donald Trump, même s’il ne pourra se concrétiser avant novembre 2020 ?

    Telle est la mission concrète de cette COP23 : avancer sur les règles d'application de l'Accord de Paris. Et la Banque africaine de Paris entend veiller à ce que les intérêts de ses 54 pays membres régionaux ne soient pas lésés dans cette nouvelle étape, cruciale. Aussi le programme s’annonce-t-il fort riche, entre panels de discussion, présentations et réunions bilatérales.

    Le 15 novembre, Journée de l’Afrique

    Point d’orgue d’une Afrique qui unit ses forces, le 15 novembre marque la Journée de l’Afrique au sein de la COP23, une célébration organisée conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), l’Union africaine (UA), la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA) et le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).

    Site de la BAD consacré à la CdP23
    Hashtag officiel : #AfricaCOP23

    [CdP23-climat]

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0