Mediaterre
   

Rapport annuel de l'ONU sur les Changements climatiques



  • Source : Communiqué ONU Changements climatiques Infos, 6 juin 2019, Bonn

    L'ONU Changements climatiques publie aujourd'hui son rapport annuel, qui souligne les progrès accomplis dans la lutte contre le changement climatique en 2018 et les moyens par lesquels la communauté internationale peut rehausser ses ambitions afin d’atteindre les objectifs de l'Accord de Paris.

    « Intensifier l'action est plus urgent que jamais. Le rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les répercussions d’un réchauffement de la planète à 1,5 °C, demandé lors de la COP21, l'a clairement démontré », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de l’ONU Changements climatiques. « Nous manquons de temps pour rester en dessous de cette limite. »

    « J'ai de l'espoir. Parallèlement aux nouvelles preuves scientifiques et aux signes de plus en plus observables du changement climatique - de la fonte des glaciers aux grosses tempêtes - 2018 a montré que le monde est maintenant prêt et déterminé à agir. Comme l'illustre ce rapport annuel, le secrétariat de la CCNUCC a continué d'appuyer inlassablement la plate-forme mondiale sur le climat qui soutient et encourage ces progrès. »

    Le rapport rend compte des principales réalisations du processus intergouvernemental de la CCNUCC et des activités du secrétariat, en particulier des retombées de ces activités dans le cadre de la Convention, du Protocole de Kyoto et de l'Accord de Paris.

    Par exemple, lors de la COP24 en décembre 2018, le monde s'est mis d'accord sur la majorité des lignes directrices pour mettre en œuvre l'Accord de Paris par le biais du paquet climat de Katowice.

    Cet ensemble de mesures constitue le cadre opérationnel de l'action climatique et fournit des orientations sur le suivi et l'évaluation des efforts déployés aux niveaux national et international. Il décrit la façon dont les pays rendront compte de leurs Contributions déterminées au niveau national (les CDN sont les plans climat nationaux dans le cadre de l'Accord de Paris), des mesures spécifiques qu'ils prendront et de quelle manière ils pourront communiquer leurs progrès. Il s'agit notamment de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de renforcer la résilience aux effets inévitables des changements climatiques, ainsi que d'apporter un soutien financier à l'action climatique dans les pays en développement.

    Alors que les engagements pris actuellement dans le cadre des CDN sont loin d'être à la hauteur de ce que la communauté internationale doit faire pour atteindre ses objectifs climatiques, en finalisant le paquet climat de Katowice les pays ont montré qu'ils sont déterminés à accroître leurs ambitions.

    La conférence a donné lieu à de nombreux autres engagements, allant de promesses de financements de milliards de dollars pour le climat à une toute une série d'entreprises et d'organisations internationales qui se sont engagées à réduire leurs émissions.

    En soutenant efficacement les négociations et en aidant à établir les mécanismes de l'Accord de Paris, en mesurant et en analysant les engagements pris au titre du Protocole de Kyoto et en renforçant la capacité des pays en développement à s'adapter au changement climatique par le soutien, la formation et l'accès aux informations les plus récentes, l’ONU Changements climatiques a contribué à renforcer cette montée en puissance.

    Le rapport se penche également sur les travaux à venir, en particulier sur la nécessité de parachever la préparation du programme de travail de l'Accord de Paris en 2019, pour que les nations révisent à la hausse leurs Contributions déterminées au niveau national et que les changements climatiques soient pris en compte dans presque toutes les décisions que les gouvernements, les organisations, les entreprises, les investisseurs et les particuliers prendront pour les années à venir.

    En 2019, des événements tels que les semaines régionales du climat, les dialogues régionaux, les sessions et réunions de renforcement des capacités, ainsi que la COP25 au Chili en décembre, fourniront des opportunités vitales pour faire avancer collectivement les efforts et préparer le terrain pour une action accrue qui sera nécessaire dans les prochaines années. Un autre moment clé sera le sommet des Nations unies du 23 septembre sur l'action pour le climat, convoqué par le Secrétaire général de l’ONU.

    « Avec l'adoption du programme de travail de l'Accord de Paris, nous disposons d'un cadre pour une ère d'action et d'ambition qui nous permettra de construire un avenir meilleur », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. « Il est temps d'agir maintenant. Dans cet esprit, j’invite un large public au niveau international à prendre connaissance de ce rapport annuel de la CCNUCC. »

    [CdP25-climat]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0