Mediaterre
   

Cameroun : les élèves disent non au changement climatique



  • Une causerie éducative sur le changement climatique a regroupé une vingtaine d’écoles primaires et maternelles de l’arrondissement de Yaoundé 3 le mardi 02 octobre 2019 au plateau d’Atemengue.

    Initiée par le ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) en prélude à la Journée mondiale de l’habitat, et en collaboration avec l’Union européenne au Cameroun, l’échange avait pour objectif notamment de jauger les connaissances des jeunes scolaires en matière de défis liés au changement climatique.

    Pour ce faire, un concours constitué de questions-réponses (quiz de 10 questions) sur des préoccupations telles que le reboisement ou la gestion des déchets a opposé des équipes. Les plus méritants ont reçu des prix, sous le regard bienveillant de Hans-Peter Schadek et Marie Rose Dibong née Ngo Biyong, respectivement ambassadeur de l’UE au Cameroun et secrétaire d’Etat en charge de l’Habitat au Minhdu.

    Par ailleurs, à travers des sketches et des récits, les enfants ont exprimé leur vœu de voir des habitudes citoyennes s’améliorer en faveur de l’édification d’un environnement urbain plus sain et plus agréable.

    Il est à noter qu’en dehors de cette descente dans les écoles, le Minhdu a organisé toute une semaine d’activités couronnée par la célébration de la Journée mondiale de l’habitat le lundi 07 octobre 2019 sous le thème « Technologies de pointe comme outils innovants de transformation de déchets en richesse ». L’habitat étant étroitement lié à l’environnement, la ministre Célestine Ketcha Courtès a tenu à ce qu’un concours dénommé « Yaoundé ville propre » soit organisé pour primer les quartiers les plus propres que comptent les sept municipalités de la cité capitale.

    Côté UE, la présence remarquée d’une délégation s’inscrit en droite ligne dans la Semaine européenne de la diplomatie climatique 2019, une édition concentrée sur « la jeunesse et sa participation à l’action pour le climat ». L’UE veut créer une occasion pour les jeunes de « s’engager dans un échange franc mais constructif avec les responsables politiques et représentants de la société civile. Il s’agit aussi pour elle « d’explorer des moyens concrets dans la vie quotidienne des jeunes pour les engager dans l’action pour le climat ».

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0