Mediaterre
   

Stratégie d'adaptation au changement climatique : La Commission Européenne consulte le public



  • La Commission Européenne a lancé le 14 mai 2020 une consultation publique accessible à tous dans le cadre de la définition de sa nouvelle stratégie d’adaptation au changement climatique. Cette stratégie s’inscrit dans le projet plus général du pacte vert européen ‘European Green Deal’ présenté fin 2019 et s’appuie sur les fondements de la stratégie actuelle adoptée depuis 2013 (une série de mesures prises en prévention des catastrophes naturelles et humaines).  

    Cette nouvelle stratégie est construite pour aider les gouvernements et acteurs du changement à améliorer leur connaissance des impacts liés au changement climatique, à renforcer la planification et la gestion du risque climatique et enfin d’accélérer la mise en place d’actions et de recherche de solutions. La Commission Européenne espère aussi proposer ce projet comme un modèle exportable à d’autres pays en matière de développement. 

    De nouvelles priorités dont l’importance du data managemen

    La stratégie à venir est guidée essentiellement par la gestion et l’usage des données. L’agrégation et le stockage de données sur l’ensemble des aspects liés au changement climatique va permettent aux entreprises de s’adapter, aux citoyens de faire des choix (en terme d’assurance, de santé, d’accès à la propriété), aux autorités d’orienter leurs investissements publics.

    La connaissance approfondie des événements climatiques et de leurs impacts comprend le chiffrage des pertes économiques ou encore du lien entre les modifications environnementales avec l’émergence de maladies infectieuse telle que c’est le cas avec la crise du Covid-19. Cela met en exergue le besoin de traduire ces recherches en outils et solutions concrètes à appliquer. 

    Implication du secteur privé et partenariats internationaux 

    Afin de parer au risque économique lié a la dégradation climatique, la stratégie évoque l’adaptation des schémas fiscaux en particulier en développant un modèle de durabilité d’emprunts publics à long terme, mais aussi en renforçant le partenariat public/privé par exemple via des mécanismes de transfert de risques et de création de produits d’assurances. 

    Pour prévenir des dommages aux infrastructures, des mesures d’évaluation des risques et de protection sont envisagées. L’infrastructure bleue ou verte ou ‘Blue or green infrastructure’ peut être davantage promue. Elle est décrite par la commission européennes comme un outil qui génère des avantages à la fois écologiques, économiques et sociaux grâce à l’usage de solutions naturelles déjà en place et permet de comprendre la valeur des avantages que la nature peut procurer pour la société humaine et les investissements pouvant être mis en place pour préserver ces bénéfices. 

    La stratégie entend aussi renforcer une action globale pour une résilience au changement climatique à travers le soutien et les échanges avec des pays hors de l'Union Européenne, notamment par le partage de bonnes pratiques déjà mises en place ailleurs dans le monde. 

    La consultation est ouverte jusqu’au 20 août 2020. 

    Sources d’information : Site internet de la Commission Européenne, Site de l’agence européenne pour l’environnement ; Illustration : Pixabay 

    [MOGED] 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0