Mediaterre
   

L'Agoa, une opportunité commerciale pour l'Afrique vers les États-Unis



  • C’est le 18 mai 2000 que le Congrès américain (Parlement) adopte la loi connue sous le nom «African Growth and Opportunity Act» (Agoa), en français Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique.

    Le but de cette loi est de soutenir l'économie des pays africains en leur facilitant l'accès au marché américain s'ils suivent les principes de l'économie libérale.

    Cette union représente un intérêt réciproque pour les deux parties, les pays africains ayant ainsi la possibilité de s'affirmer progressivement sur la scène mondiale en entrant dans la mondialisation, et les États-Unis (composés de 313,9 millions d’habitants, en 2012) bénéficiant ainsi d'une nouvelle source d'approvisionnement, notamment en pétrole.

    En effet, cette Loi américaine offre des incitations tangibles pour les pays africains à poursuivre leurs efforts pour ouvrir leurs économies et créer des marchés libres.

    Elle dresse une liste (qui arrive à expiration en septembre 2015) de produits manufacturés africains exemptés de taxes lorsqu’ils sont exportés vers les États-Unis.

    Pour le premier trimestre de 2014, le commerce total des États-Unis (exportations plus importations) avec l'Afrique subsaharienne (Ass) s'élève à 5.950 milliards de francs Cfa, soit 11,9 milliards de dollars, soit une baisse de 27% par rapport à la même période en 2013.

    Alors que les exportations du pays de l’oncle Sam vers le monde ont augmenté de 2,6%, les exportations américaines vers l'Afrique subsaharienne (principalement composé de machines) a diminué de 18%, s'élevant à 5,3 milliards de dollars et ne représente que 1,3% du total des exportations américaines vers le monde.

    Les cinq premières destinations africaines pour les produits des États-Unis sont l'Afrique du Sud, le Nigeria, Angola, l'Éthiopie et le Togo.

    De janvier à mars 2014, dans 44 pays africains, les exportations américaines s’élèvent : 2.650 milliards de Fcfa, soit 5,261.62 millions de dollars.

    Dans la même période, les importations américaines sont évaluées à 3.350 milliards de Cfa, soit 6,687.9 millions de dollars, dans 47 pays africains.

    Et le sommet États-Unis/Afrique du 04 au 06 août 2014 accueille également le forum annuel sur l’Agoa

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0