Mediaterre
   

Énergie solaire photovoltaïque : D.A Planète et RIPREM lancent l'éclairage des 13 chefferies supérieures du Ndé (ouest-Cameroun)



  • Chose promise chose due. La promesse de la présidente de la fondation Désirs d’Avenir pour la planète (D.A Planète), Ségolène Royal, en 2020, d’équiper les 13 chefferies traditionnelles supérieures du département du Ndé (ouest-Cameroun) prend finalement corps. C’est l’implémentation de l’accord signé avec le Réseau international des princesses et reines-mères du Ndé (RIPREM), à Bangangté, au cours de sa 2ème Assemblée générale, sous la présidence de Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU).

    En effet, le matériel en provenance de la France est arrivé dans la ville de Bangangté. Et l'installation des mini-centrales solaires dans les chefferies a démarré le 07 septembre 2021 dans les chefferies Bangangté, Bangoulap, Bamena et Bazou (pour la première vague).

    L’action de l’ancienne ministre française de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et par ailleurs candidate du Parti socialiste en 2007 (contre Nicolas Sarkozy) va contribuer à la modernisation des chefferies, l’accompagnement des femmes et des jeunes filles tout en accompagnant le président de la République du Cameroun, Paul Biya, dans l’atteinte des objectifs pressants de l’Accord de Paris sur le Climat du 22 avril 2016.

    Il est à relever que le projet d'énergie solaire dans les chefferies et espaces publics du Ndé maturé par le RIPREM avait retenu l'attention de D.A planète, qui, sans réserves, s'était engagée à accompagner les princesses et reines-mères de cette partie du pays.

    Et dans leur plan d'action pour l’année 2021, les deux partenaires avaient inscrit en priorité les projets axés sur l'environnement, le climat, la santé, la paix et l'économie sociale et solidaire pour l'amélioration des conditions de la femme et de la jeune fille dans le Ndé.

    Et le contexte s’y prêtant, au-delà de l’éclairage solaire photovoltaïque, la convention signée prévoit la connection desdites chefferies au numérique et l'accompagnement des actrices du secteur agro-pastoral.

    Visiblement satisfait du projet en cours de réalisation, le chef supérieur Bangangté, Sa majesté Nji Monluh Seidou Pokam, a grandement salué Chantal Biya, première Dame du Cameroun et marraine du RIPREM, pour son soutien manifeste à cette association bienfaitrice. Non sans reconnaître l’acte altruiste et humaniste posé par D.A Planète et sa dynamique et pragmatique présidente Ségo.

    En mémoire, Créé en marge du 1er Congrès mondial des fils et filles Bangangté en 2017, le RIPREM, opérationnel depuis 2018, est représenté dans plusieurs pays de la planète. Sa principale mission est d’œuvrer pour le développement durable du Cameroun.

    En revanche, D.A Planète est une ONG d’ingénierie de compétences créée en 2018 par Mme Royal pour ‘’relever le défi climatique’’, à travers notamment les énergies renouvelables ou dites propres.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0