Mediaterre

Référendum sur la cause animale en France : le cap des 600 000 signatures franchis



  • Le 2 juillet 2020, un projet souhaitant aboutir à un référendum sur la cause animale en France voyait le jour. Menée principalement par le journaliste Hugo Clément et la navigatrice Marie Tabarly, l’initiative souhaite forcer la main des parlementaires français qui rechignent à s’emparer du sujet de la maltraitance animale en provoquant un référendum. Sur leur site internet, le collectif liste 6 mesures :

    - L’interdiction de l’élevage en cage

    - L’interdiction des élevages à fourrures

    - La fin de l’élevage intensif

    - L’interdiction de la chasse à courre et des chasses dites « traditionnelles » (chasse à la glu, chasse aux matoles, tenderies…)

    - L’interdiction des spectacles avec animaux sauvages

    - La fin de l'expérimentation animale

    A ce jour, la mobilisation a été au rendez-vous puisqu’ils sont plus de 600 000 à avoir signé la pétition. Pourtant, malgré ce succès, la bataille est loin d’être gagnée. En effet, ce « référendum d’initiative partagée », plus communément appelé par son acronyme RIP, prévu à l'article 11 de la Constitution française, n’a depuis sa création en 2008 jamais abouti. Les conditions du RIP sont lourdes.

    Bien que le but de cette initiative soit de court-circuiter des parlementaires jugés trop attentistes, paradoxalement, le RIP ne peut voir le jour sans eux. Il faudra obtenir le soutien d’un cinquième d’entre eux, soit 185 députés et sénateurs pour lancer la procédure. Ils ne sont que 129 à s’être engagé pour l’instant. De plus, si le chiffre de 600 000 signataires a de quoi impressionner, il faudra obtenir le soutien d’un dixième des électeurs inscrits en France sur une période de 9 mois, soit 4,5 millions d’individus pour parvenir à ses fins. De plus, les parlementaires ont la liberté de parasiter l’initiative à tout moment, en s’emparant de la question via un examen du projet de loi devant l’une de ses assemblées, le Sénat ou l’Assemblée nationale.

    Les chances de ce projet de RIP sont donc faibles mais celui-ci démontre sans équivoques la conscientisation des français concernant le sujet des violences animales.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0