Mediaterre

Eau

   

Guyane Horizon 2040: entre développement économique et préservation environnementale



  • La stratégie de développement de l'État vert de Guyane reflète la ferme volonté du gouvernement de ne laisser personne de côté et définit une vision pour la construction d'un pays inclusif et prospère - un pays capable d'offrir une bonne qualité de vie pour tous les citoyens, y compris les personnes handicapées, sur la base d'une infrastructure adéquate, d'une éducation et d'une protection sociale solides, d'un développement résilient à faible émission de carbone, de la justice et de l'autonomisation politique.

    Cette stratégie de développement inclusif et durable vise non seulement à favoriser une croissance économique soutenue, à faible émission de carbone, mais aussi une citoyenneté cohésive, basée sur de meilleures opportunités d'emploi, de meilleurs systèmes de santé et d'éducation, des institutions capables de bâtir une économie résiliente, diversifiée et compétitive au niveau international. Ce projet repose sur trois piliers fondamentaux, qui correspondent aux fondements même du développement durable.  

    Le premier objectif concerne la gestion de la richesse en ressources naturelles. Il comprend la formulation d’une politique budgétaire et monétaire pour gérer le développement de la richesse en ressources naturelles du pays. Dans cette optique, le premier objectif général vise à garantir que la richesse naturelle du pays ne soit pas sacrifiée au profit de la croissance économique mais gérée dans une perspective à long terme qui englobe les principes du développement durable. 

    Le deuxième objectif concerne le soutien de la résilience économique. La stratégie stipule que la compétitivité et la résilience économiques pourront être obtenues seulement grâce à une diversification économique verte et inclusive. Les producteurs agricoles seront aidés à surmonter les obstacles persistants et à passer à des techniques plus durables, par exemple, l'agriculture biologique, tout en recevant des formations qui leur permettront de gagner une certaine valeur ajoutée et d’améliorer la qualité de leurs produits. Cet objectif implique également d’accompagner les différents acteurs contribuant à la chaîne de production, pour rendre les étapes de la production plus humaines et ainsi renforcer le pilier social de l’économie verte. Dans cette mesure, un élément majeur du deuxième objectif est la construction d'infrastructures résilientes, de villes vertes et d'espaces publics urbains par exemple.  

    Le troisième objectif clé de la stratégie de développement de l’Etat vert de Guyane est de renforcer le capital humain et les capacités institutionnelles. Cette stratégie stratégie stipule qu'une population en bonne santé, éduquée et socialement solidaire constitue la base du développement du capital humain. Pour ce faire, un objectif clé est d'assurer un accès égalitaire et universel à des soins de santé et à une éducation de qualité.  

    La mise en œuvre de la Vision 2040 de l’Etat vert de Guyane implique la mise en place progressive de ces différentes étapes, qui apportent chacune des bénéfices complémentaires à cette stratégie. Cependant, un des défis majeurs de la Guyane pour la mise en place de cette campagne de développement durable reste, comme dans beaucoup de cas de territoires dotés de ressources exploitables denses, telle que la forêt amazonienne dans le cas de la Guyane, le fait de trouver un équilibre entre le développement économique et social et la protection environnementale.

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0