Mediaterre

Eau

   

Planification et évaluation: les membres du RIFFEAC se concertent à Douala



  • Grâce à l’appui conjoint de l’Union européenne dans le cadre d’ÉCOFAC 6 et de la coopération technique allemande à travers le projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC mandaté par le Ministère Fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), les membres du Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale en Afrique Centrale en abrégé RIFFEAC ont tenu une séance de travail de trois jours dans la capitale économique du Cameroun.

    En effet, du 25 au 27 juillet 2022 s’est tenue à l’hôtel Sawa à Douala, une réunion de planification et de concertation du Riffeac à laquelle ont pris part des spécialistes des questions de la formation forestière et environnementale venus de plusieurs pays de la sous-région Afrique centrale entre-autres le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo, la République démocratique du Congo, le Cameroun.

    En somme, il était question au cours de la durée des travaux d’effectuer une planification annuelle 2022 – 2023 du RIFFEAC avec le Projet GIZ COMIFAC. Ainsi, les participants se sont livrés à la présentation des projets qui appuient actuellement le RIFFEAC. Ils ont également exposé les activités mises en œuvre de 2021 à ce jour et les perspectives du RIFFEAC. Autres points sur lesquels les participants à la réunion de ces 25, 26 et  27 juillet, ont axé leurs travaux: la planification annuelle 2022 – 2023 des activités du RIFFEAC avec la GIZ et la tenue des réunions des organes de fonctionnement du RIFFEAC, plus précisément des Conseil d’Administration (CA) et l’Assemblée Générale (AG).

    Cette réunion à laquelle ont pris part 68 participants, renseigne le Pr Claude KACHAKA SUDI KAIKO (coordonnateur régional du RIFFEAC), a aussi servi d’opportunité pour revisiter les statuts et règlements de la RIFFEAC, examiner les demandes d’adhésion en cours et la situation des cotisations et de fonctionnement de l’organisation.  

    Association COMIFAC – RIFFEAC au service de l’amélioration permanente de la qualité de la formation forestière et environnementale en Afrique Centrale.

    Né de la déclaration faite le 05 octobre 2001 à Libreville par des responsables des institutions de formation forestière et environnementale, le RIFFEAC a pour missions de participer par la formation et la communication à la conservation des ressources naturelles ; donc à la protection et à la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Central.

    Concrètement, le RIFFEAC œuvre pour le développement des compétences et des structures nécessaires à la gestion conjointe et durable des ressources environnementales et forestières à travers la mise en place d’un cadre permanent de concertation permettant, aux acteurs de la formation et de la recherche environnementale et forestière dans les pays d’Afrique centrale, de partager leurs expériences respectives en matière de formation et de recherche sur la conservation des écosystèmes forestiers de la sous-région.

    Les objectifs susmentionnés de ce réseau qui compte actuellement 29 institutions de formation, s’intègrent parfaitement dans le cadre de l’opérationnalisation du plan de convergence révisé (2015 – 2025) de la Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).

    Ces missions dont la COMIFAC et le RIFFEAC ont en partage, ont trait à la modernisation et à l’amélioration de la qualité de la formation forestière et environnementale en Afrique Centrale, qui s’inscrit dans le volet 4 du projet d’appui régional à la COMIFAC intitulé  « Renforcement de la Formation Forestière » et dont l’objectif est l’augmentation de l’offre de formats de qualification modernes et orientés vers les besoins.

    Le projet de « Bourse de Formation RIFFEAC », fruit du cofinancement de l’Union Européenne – Coopération technique allemande, est l’une des manifestations concrètes de cet objectif de modernisation et d’amélioration de la qualité de la formation suscitée. Ce projet qui se traduit par l’apport d’une série d’appuis en matériel, infrastructures, équipements de terrain aux deux institutions concernées par le programme, a déjà bénéficié à deux écoles de formation à vocation sous régionale notamment  l’Ecole de Faune de Garoua (EFG) et ERAIFT.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0