Mediaterre
   

L'Association des maires des grandes villes de France : Un manifeste pour une ville durable et solidaire



  • Pour les maires des grandes villes, «c’est dans la ville que se joue l’avenir du développement durable et de la solidarité sociale». Constatant et regrettant que «le fait urbain» soit «le grand absent de la décentralisation», les maires des grandes villes, par la voix de l'Association des maires des grandes villes de France (AMGVF), réagissent et présentent douze propositions qu’ils estiment prioritaires les villes.

    Insistant sur le fait que 80% des Français vivent en ville, ils considèrent que «c’est dans la ville que se joue l’avenir du développement durable et de la solidarité sociale». C’est pourquoi ils souhaitent:

    - une ville qui améliore les déplacements, favorise les mobilités durables et coordonnées;
    - une ville qui s’engage en faveur de politiques territoriales énergétiques responsables;
    - une ville qui constitue une source d’attractivité pour les entreprises dans le contexte de la mondialisation;
    - une ville solidaire et accueillante où il fait bon «vivre ensemble»
    - une ville qui refuse les discriminations et qui accueille la diversité.

    Le "Manifeste pour une ville durable et solidaire", qui a été présenté à la presse par le président de l'AMGVF, Michel Destot, député-maire de Grenoble, constitue un plaidoyer pour l’urbain. Les 12 propositions formulées doivent permettre l’ouverture du dialogue avec l’Etat afin que le fait urbain soit «pris en compte dans les politiques publiques», a indiqué le président de l’AMGVF.

    Les 12 propositions se déclinent ainsi :

    1. Pour une mobilité durable: développer les transports en commun et créer des autorités organisatrices de la mobilité durable.
    2. Pour un plan du développement urbain durable: créer un plan du développement urbain durable dans les communautés urbaines et les communautés d'agglomération.
    3. Pour un habitat durable et solidaire: étendre la responsabilité des intercommunalités urbaines délégataires des aides à la pierre.
    4. Pour des pôles de compétitivité fondés sur l'économie de la connaissance: développer la coopération entre tous les acteurs de l'urbain pour promouvoir les pôles de compétitivité.
    5. Pour une politique de l'emploi co-construite: prendre en compte les territoires et leurs élus pour favoriser l'emploi.
    6. Pour mettre la culture au cour du projet de ville.
    7. Pour ouvrir l'hôpital sur la ville et coordonner les différents acteurs de la santé.
    8. Pour mettre en place des réseaux de villes pour favoriser le développement équilibré du territoire et répondre au défi des métropoles européennes.
    9. Pour une Europe des villes: consacrer au moins 5% du budget communautaire aux villes dans le cadre de la révision des perspectives financières de l'Union européenne.
    10. Pour un Grenelle des finances locales: étudier la création d'une fiscalité écologique et mettre en place un véritable contrat entre l'Etat et les collectivités locales.
    11. Pour démocratiser l'intercommunalité: identifier les représentants de l'intercommunalité sur les listes des élections municipales.
    12. Pour mettre en place, ensemble, un véritable "Plan Marshall" des quartiers en difficultés.

    [Terri-DD]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0