Mediaterre
   

L'information sur les principales ressources génétiques agricoles conservées en France est désormais accessible en ligne sur Florilège



  • Lancé à l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, ce portail web décrit 37 collections* de plantes cultivées, gérées par l’Inra, le Cirad et l’IRD, au sein de leurs centres de ressources biologiques (CRB).

    Vous êtes professionnel de l’agriculture, sélectionneur, chercheur ou enseignant, vous avez un projet qui nécessite d’accéder à la diversité génétique des plantes cultivées ou tout simplement curieux de la découvrir ? Florilège est fait pour vous.

    Un accès en ligne aux ressources végétales de dix-huit CRB français

    Lancé à l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, ce portail web vous donnera accès à une description complète des collections de plantes, cultivées en climat tempéré ou tropical, conservées au sein de 18 Centres de ressources biologiques (CRB) gérés par l’Inra, le Cirad, et l’IRD. Ces centres sont basés en France continentale (abricotier, cerisier, melon, tomate, céréales, colza, blé, orge, avoine, seigle, maïs, légumineuses, riz,…), en Corse (agrumes) et en outre-mer (bananier, canne à sucre, manguier, caféier, cacaoyer, ananas, canne, vanillier, igname, hévéa,…). Ils conservent 27 000 accessions de plantes - plantes vivantes au champ, graines, culture de tissus in vitro - pouvant être mises à disposition sur demande auprès de chacun des CRB.

    « Pour le CRB Plantes tropicales, nous traitons actuellement une quarantaine de commandes par an et avons délivré 435 accessions l’an passé » , précise Michel Roux-Cuvelier du Cirad, responsable du CRB Plantes tropicales, basé aux Antilles. « Les demandes proviennent en majeure partie de la recherche scientifique, mais des associations et même des particuliers nous contactent parfois également » .

    « A l’heure où la diversité des cultures s’est considérablement appauvrie, il est indispensable de conserver cette agro-biodiversité pour faire face au changement climatique, aux ravageurs ou aux maladies qui peuvent être dévastatrices pour les filières agricoles » , souligne Christophe Jenny, chercheur au Cirad à Montpellier et coordinateur du portail Florilège. C’est ainsi que le CRB Agrumes de Corse a été mis à contribution dans les programmes variétaux de relance de la filière agrumes en Guadeloupe, décimée suite à l’arrivée de la maladie du dragon jaune (ou Citrus greening, maladie bactérienne transmise par un insecte) en 2012. En facilitant l’accès à l’information sur les ressources génétiques végétales conservées en France, Florilège contribue ainsi à appuyer l’agriculture face aux changements globaux.

    Il permet aussi à la France de participer à l’effort international de préservation de la diversité des plantes cultivées, grâce à des collaborations avec les bases de données internationales sur les ressources génétiques végétales (Eurisco, GeneSys) ou sur la biodiversité (GBIF).

    Une des premières banques du monde cultivé, en 2019 à Montpellier

    Florilège est le portail du pilier « Plantes » de l’infrastructure Ressources Agronomiques pour la Recherche ( RARe). Il a été mis en place par le Cirad, l’Inra et l’IRD dans le cadre du programme Arcad (Agropolis Resource Centre for Crop Conservation, Adaptation and Diversity). Ce programme développe à Montpellier un pôle international sur la conservation, l’étude et la valorisation des ressources génétiques des plantes cultivées méditerranéennes et tropicales.

    Arcad comporte un volet scientifique, incluant cette partie de diffusion de l’information, et un volet d’infrastructure avec la construction d’un bâtiment qui hébergera l’ensemble des ressources génétiques des CRB Tropicales, Maïs et Medicago. « Ce bâtiment est construit autour d’un plateau de 500 mètres carré consacré à la conservation des graines, avec au cœur du dispositif une chambre froide robotisée unique en Europe » , précise Jean-Marie Prosperi de l’Inra à Montpellier. Comprenant également d’importants moyens d’analyse, ce centre entrera en fonction au premier semestre 2019 et rassemblera 90 chercheurs et gestionnaires des ressources génétiques. D’après Jean-Louis Pham, de l’IRD et Agropolis Fondation, « c’est la synergie entre ses différentes fonctions qui fera d’Arcad un centre original et innovant sur l’agro-biodiversité » .

    Arcad est financé par l’Europe (Feder), la Région Occitanie, la Métropole Montpellier Méditerranée, Agropolis Fondation et les établissements partenaires : Cirad, Inra, IRD et Montpellier SupAgro.

    Découvrir Florilège

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0