Mediaterre
   

L'état des lieux de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques



  • Le « Plan de réduction des produits phytopharmaceutiques et sortie du glyphosate : état des lieux des ventes et des achats en France en 2018 » a été publié sur le site Données et études statistiques du ministère de la Transition écologique et solidaire le 14 mai 2020. Le commissariat général au développement durable (CGDD) révèle une augmentation globale de l'usage des produits phytopharmaceutiques en 2018.

    D'après les données de la Banque nationale des ventes par les distributeurs de produits phytopharmaceutiques (BNV-D), les « quantités de substances actives contenues » ont augmenté malgré le plan Écophyto en faveur d'une « réduction des utilisations, risques et impacts des produits phytopharmaceutiques », depuis 2008. Alors qu'en 2017, 71 200 tonnes de substances actives ont été vendues en France, en 2018, ce chiffre est passé à 85 900 tonnes. Parmi ces substances actives, « 22% du total vendu sont des substances particulièrement préoccupantes pour la santé humaine ». Les départements qui achètent le plus de produits phytopharmaceutiques sont la Gironde avec 3 600 tonnes en 2018, suivi par la Marne (2 800 tonnes), le Pas-de-Calais (2 400 tonnes) et le Gard (2 200 tonnes) avec à chaque fois une augmentation des ventes par rapport aux années précédentes. Le rapport précise que ces disparités régionales s'expliquent par la « superficie agricole et la nature des cultures » et que les « données d'achats ne reflètent pas directement les données d'utilisation ».

    Quant au glyphostae, « toxique pour les organismes aquatiques » et au « caractère cancérogène », il est l' « herbicide le plus vendu » en France. La priorité est alors de « sortir du glyphosate » en 2020 pour les usages où il est possible de trouver une alternative et pour tous les usages, d'en sortir en 2022.

    Enfin, ce rapport rappelle que depuis 2014 et la loi Labbé, l'utilisation de produits phytopharmaceutiques est encadrée pour les particuliers. Depuis le 1er janvier 2017, cela a été élargi aux personnes publiques (État, collectivités territoriales et les établissements publics comme la SNCF).

    Pour lire le rapport : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-05/datalab_essentiel_215_prod_phytopharma_glyphosate_2018_mai2020.pdf

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0