Mediaterre
   

15 milliards d'euros en plus pour la transition énergétique



  • L’annonce a été faite par le Président de la République, Emmanuel Macron, le 29 juin 2020. Cette enveloppe budgétaire a pour objectif de répondre aux propositions émises par la Convention citoyenne pour le climat.

    Les 15 milliards d’euros seront injectés sur deux ans avec pour objectif de rendre notre économie plus écologique.

    Un fonds de transformation écologique

    Le président l’a promis, le gouvernement va créer un fonds de transformation écologique qui sera inclus dans le plan de relance. Ce fonds devrait servir à investir dans la mobilité durable, la rénovation des bâtiments, mais également dans les industries de demain.

    Emmanuel Macron a appelé les collectivités locales et le secteur privé à participer à la mise en œuvre des 150 propositions émises par la Convention citoyenne pour le climat. Le chef de l’État promet également de ne pas créer de nouvel impôt au niveau national, mais plutôt une taxe carbone européenne.

    Transformer le parc de logements

    Une des propositions émises par la Convention est l’interdiction des passoires thermiques. Le Président de la République estime que l’interdiction engendrerait une situation impossible pour les occupants de ces logements, il propose en contrepartie d’investir davantage pour transformer ces logements et d’accompagner les personnes qui les occupent.

    Stopper la bétonisation

    La proposition d’un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes a elle aussi été acceptée. La volonté est de rendre le pays « plus humain et plus beau » selon le chef de l’État.

    Des propositions rejetées

    Même si Emmanuel Macron a accepté la plupart des propositions, trois d’entre elles ont été écartées :

    • La taxe de 4% sur les dividendes
    • La limitation de vitesse à 110km/h sur les autoroutes
    • L’inscription dans la Constitution de la défense de l’environnement comme valeur de la République française

    Quel avenir pour la Convention ?

    Le souhait du chef de l’État est que les propositions de la Convention pour le climat soient examinées d’ici 2021 par le Sénat et l’Assemblée nationale. Si cela est légalement possible, un référendum pourra être envisagé.

    Ainsi, certaines propositions devraient être actées dès la fin du mois de juillet 2020. Un projet de loi multi-mesures pour septembre devrait regrouper la plupart des propositions. Le reste sera intégré au plan de relance qui devrait être présenté à la fin de l’été.

    Les 150 citoyens tirés au sort seront associés au travail de suivi avec les parlementaires et auront un point mensuel. Ils disposeront également d’un droit d’alerte si les débats ne prennent pas la tournure souhaitée. Visiblement satisfait par cette convention citoyenne, Emmanuel Macron aimerait qu’il y en ait d’autres afin de laisser plus d’action aux citoyens.

    Après avoir félicité à plusieurs reprises les 150 citoyens de la Convention pour leurs propositions audacieuses, le Président de la République a incité toute la population française à faire des efforts et à changer leurs habitudes.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0