Mediaterre
   

Le gouvernement rétrocède des logements sociaux aux habitants de Yaoundé (Cameroun)



  • Au cours de la cérémonie, le 31 juillet 2019, au quartier Olembé (Yaoundé), 32 clés ont été remises solennellement aux acquéreurs des logements sociaux par la ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès.

    C’est la première vague de personnes ayant payé depuis 2013 pour devenir propriétaire de ces habitats.

    Selon la MINHDU, les logements en question font partie de la phase pilote du programme gouvernemental qui prévoit la construction de 1675 habitats dont 500 à Olembé, 1175 à Douala Mbanga Bakoko.

    D’après l’ex-présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) et de l’antenne du Cameroun (REFELA-Cam), le président Paul Biya avait instruit au gouvernement d’offrir des emplois aux jeunes, raison pour laquelle, des Pme locales ont été retenues pour la réalisation des travaux de construction.

    «Le chef de l’État avait prescrit au gouvernement de faire travailler les jeunes camerounais. Aujourd’hui, beaucoup de logements ne sont pas achevés, et ce sont les Camerounais qui avaient la charge de les construire», a-t-elle relevé.

    Et l’ex-membre du Conseil mondial des maires s’est tout de même montrée rassurante en indiquant que les Camerounais engagés et patriotes allaient achever tous les travaux. «Nous allons y arriver encore avec des Camerounais, citoyens engagés» a-t-elle renchéri.

    En dépit du retard consommé, Mme Ketcha Courtès a rassuré sur l’état d’avancement significatif des travaux de ce projet social. 

    «L’état d’avancement se présente ainsi : 420 logements achevés et réceptionnés. 340 à Douala et 80 à Yaoundé, 110 pratiquement achevés pour lesquels les opérations de réception démarrent incessamment. 250 logements sont en cours de construction avec un taux de réalisation qui tourne autour de 60%, tandis que les travaux de bitumage et de drainage sont en cours d’assainissement», a présenté le membre du gouvernement.

    «C’est un sentiment de fierté qui m’anime en cette journée juste parce que je viens d’entrer en possession des clés de mon appartement», a exprimé Médard Christophe Tchouda, l’un des acquéreurs.

    À l’occasion, la MINHDU a également mis en garde les occupants illégaux de ces résidences.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0