Mediaterre
   

Martinique : Les délégations du Forum Social Caribéen accueillies en la résidence officielle du Conseil Général



  • Martinique : Les délégations du Forum Social Caribéen accueillies en la résidence officielle du Conseil Général

    mercredi 5 juillet 2006
    par Gotson Pierre


    Fort-de-France, 5 juil. 06 [AlterPresse] --- Les diverses délégations présentes au premier Forum Social Caribéen (FSC), dont l’inauguration est prévue ce 5 juillet à Fort-de-France, ont été reçues dans la soirée du 4 juillet à Villa Chanteclerc, résidence officielle du Conseil Général de la Martinique, qui a un statut de Département Français d’Amérique.

    Lors de cette cérémonie, organisée par l’Union des Femmes de la Martinique (UFM) et le Conseil Général (plus haute instance élue), les autorités martiniquaises ont salué la participation de représentants de prés d’une dizaine de pays de la région, dont Ste-Lucie, la Guadeloupe, Cuba, la République Dominicaine, Haiti et la Barbade, au premier FSC.

    Prenant la parole au cours de cette soirée organisée en prélude à l’Assemblée des Femmes de la Caraibe, le vice-président du Conseil, Claude Cayol, a exprimé la joie de recevoir le premier FSC, ce qui représente, selon lui, « un grand moment pour notre pays ».

    Cayol s’exprimait en présence de Garcin Malsa et Francis Carol, également membres du Conseil, ainsi que Romain Bélé, président du comité martiniquais du FSC et Georges Arnaud, présidente de l’UFM.

    Pour Cayol, la réalisation du premier FSC en Martinique inscrit cette ile dans les grandes problématiques du monde, qui fait face à d’importants défis d’ordre économique, social et culturel.

    Le vice-président du Conseil Général a mis en exergue l’aggravation du fossé entre riches et pauvres durant les dernières années, tandis que la « mondialisation marchande » affecte la situation des enfants et l’ « uniformisation » provoque la disparition de nombreuses langues.

    « Les combats à mener sont très nombreux », souligne Claude Cayol, en invitant les représentants des divers mouvements à « témoigner de votre détermination à y participer ».

    Il a particulièrement salué l’engagement des femmes présentes, qui partagent la conviction du poète français Victor Hugo, selon lequel « ceux qui vivent sont ceux qui luttent ».

    L’organisation du forum a rencontré des obstacles de taille, dont la difficulté pour les ressortissants de plusieurs pays de la Caraibe d’obtenir des visas d’entrée en Martinique, ont fait remarquer les organisateurs.

    George Arnaud a mis en cause les lois françaises qui ont, selon elle, affecté la participation internationale au FSC. « Je serais beaucoup plus heureuse, si nous ne faisions les frais des lois Sarkozy (ministre francais de l’intérieur) qui ont causé l’absence » de dizaines de délégués de la République Dominicaine et d’Haiti.

    Selon des informations obtenues par AlterPresse, 60 dominicains et plus d’une vingtaine d’Haitiens ne pourront pas prendre part au FSC à cause des problèmes de visas. Les trinidadiens seraient également affectés.

    Pour sa part, Romain Bélé a souhaité la réussite du forum et a relevé l’implication de plusieurs personnalités et secteurs martiniquais dans sa mise en œuvre.

    La soirée s’est poursuivie avec un spectacle culturel fait de musique, de danse et de poésie.

    Le public a apprécié les numéros de plusieurs troupes de danse dont « Teen Fashon », ainsi que ceux du groupe Vwa Bèl Dam.

    Avant de danser sur des rythmes Mazurka et Salsa, les participants ont écouté des extraits du recueil titré Caraibe, du poète haïtien René Philoctète, dit par son compatriote Jean Durosier Desrivières.

    Le premier FSC doit prendre fin le 9 juillet 2006. [gp apr 05/07/2006 14:00]



    Gotson Pierre [AlterPresse - Haiti]
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0