Mediaterre
   

Martinique : Un premier Forum Social Caribéen positif en dépit de nombreuses difficultés



  • lundi 10 juillet 2006
    par Gotson Pierre


    Fort de France, 10 juil. 06 [AlterPresse] --- Les délégations ayant pris part au premier Forum Social Caribéen (FSC) du 5 au 9 juillet en Martinique ont commencé à regagner ce 10 juillet leurs pays respectifs, alors que les organisateurs martiniquais s’apprête à dresser le bilan de l’évènement.

    Les dernières activités du premier (FSC) ont pris fin dans l’après-midi du 9 juillet à Fort de France, avec la tenue d’une réunion organisée par des mouvements paysans de la région afin de poser les problèmes de l’agriculture paysanne face à la mondialisation néolibérale.

    Dans la réalisation du premier FSC, les organisateurs ont du faire face à des « embuches, des obstacles et des hostilités » à l’intérieur comme à l’extérieur de la Martinique, explique Philippe Pierre-Charles, du Comité d’initiative martiniquais. Il insiste sur les problèmes de visas rencontrés par des dizaines d’Haitiens, de Dominicains, de Cubains, de Trinidadiens, de Barbadiens, etc.

    « Mais nous sommes satisfaits de voir que le forum a quand même eu lieu », déclare Pierre-Charles, qui considère que la réalisation de cette rencontre de divers mouvements caribéens est « un succès ».

    La Barbade, Cuba, la Dominique, la Grenade, la Guadeloupe, Haiti, la Jamaique, la Martinique, Puerto-Rico, la République Dominicaine, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et Trinidad & Tobago, ont été représentés au Forum.

    Des participants étaient également issus du Suriname, du Venezuela et de l’Uruguay. Des observateurs européens ayant des partenaires dans la Caraibe ont également assisté aux travaux.

    L’Assemblée des Mouvements Sociaux Caribéens, qui s’est réunie le 8 juillet à l’occasion du Forum, a salué « le pas historique réalisé dans la démarche de la construction des Forum Sociaux dans notre région ».

    L’Assemblée appelle au renforcement aussi bien des réseaux travaillant par thèmes à l’échelle caribéenne que des réseaux de Forums sociaux nationaux. « Le renforcement ou quelquefois la création de tels réseaux, leur articulation sont aujourd’hui la condition nécessaire pour mener de grandes luttes victorieuses et des Forums sociaux réussis », affirment les mouvements sociaux.

    L’Assemblée déclare le 5 juillet « Journée de l’unité caribéenne, en signe de reconnaissance de l’importance historique du 1er FSC ». Elle invite également à commémorer le 23 août, date anniversaire du soulèvement des esclaves d’Haïti (1791) et Journée mondiale contre l’esclavage d’aujourd’hui.

    « C’est la première fois qu’un tel évènement a eu lieu dans la Caraibe », souligne Carole Jacob, Coordonnatrice exécutive de la Solidarité des Femmes Haïtiennes (SOFA), qui a représenté son organisation à l’Assemblée des femmes et aux autres activités du forum.

    Carole Jacob parle d’obstacles qui ont été surmontés pour parvenir à des conclusions favorisant la poursuite de la lutte en faveur « d’une autre Caraïbe, une Caraïbe souveraine et solidaire entre hommes et femmes ».

    « Je crois que le Forum a été positif », déclare Lise Anne André du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), qui prend en compte les nombreuses difficultés rencontrées.

    « Cependant, il est nécessaire de travailler à une meilleure structuration du Forum de manière à pouvoir avancer au fur et à mesure », ajoute Lise Anne André.

    Durant les 3 jours du forum, les participants ont abordé des thèmes liés aux inégalités dans la Caraïbe et dans le monde, aux périls écologiques, aux traités de libre commerce, à la discrimination contre les femmes, aux problèmes des peuples autochtones, au racisme, au colonialisme, à l’impérialisme et au militarisme. [gp apr 10/07/2006 19:00]



    Gotson Pierre [AlterPresse - Haiti]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0