Mediaterre
   

Le développement durable en Océanie : vers une éthique nouvelle ?



  • Koné, Province nord de Nouvelle-Calédonie, du 24 Avril 2013 au 26 Avril 2013

    En Océanie, des pays ayant des niveaux de vie et des taux de croissance élevés côtoient des pays parmi les plus pauvres de la planète. La région connaît aussi une grande diversité de situation macroéconomique, allant de pays subsistant à travers la pêche et l'agriculture, à des économies rentières et extraverties reposant sur les activités extractives ou le tourisme. Au-delà de cette diversité, les enjeux de durabilité du développement se posent avec une acuité toute particulière :

    • changement climatique induisant une montée des eaux,
    • une acidification des océans et un renforcement des flux migratoires ;
    • surexploitation avérée de certaines ressources naturelles (notamment halieutiques mais aussi en eau) ;
    • pollutions et dégradations des écosystèmes dues, entre autres, à l'exploitation intensive des ressources minières, au développement touristique et, plus généralement, aux changements de mode de vie ;
    • appauvrissement de la biodiversité et de la diversité culturelle ;
    • un délitement du tissu social et de montée des inégalités engendrant violence et conflits ;
    • problèmes de santé liés à de nouveaux modes de consommation ; etc.

    Dans la plupart des pays de la région, le processus de développement se heurte par ailleurs aux contraintes caractéristiques des petits états insulaires (PEI) : éloignement, étroitesse du marché, vulnérabilité aux cours mondiaux, etc. qui opèrent dans un contexte socioculturel et politique de décolonisation et d'apprentissage de la souveraineté -- à ce propos le Pacifique Sud Insulaire est le théâtre d'innovations statutaires et politiques, avec l'invention de statuts spécifiques susceptibles d'influencer les représentations du développement.

    La région est aussi au coeur du paradoxe de l'accélération du processus de mondialisation. D'un côté l'environnement international est défavorable aux pays les plus pauvres dans l'échange ; les entreprises transnationales et les bailleurs de fonds jouent un rôle croissant allant parfois jusqu'à se substituer partiellement aux Etats et à façonner les territoires en modifiant les équilibres. D'un autre côté, on observe un foisonnement de normes, chartes et engagement vers des pratiques plus responsables, tant d'un point de vue environnemental que social

    Dans ce contexte, l'objet du colloque est à la fois de susciter des débats théoriques transdisciplinaires (économie, droit, gestion, sociologie, anthropologie, philosophie, géographie, écologie, histoire...) autour du concept même de développement, des déclinaisons de la durabilité et des spécificités induites par la situation des PEI, mais également d'échanger sur les expériences et les perspectives de mise en oeuvre de programmes de développement dans les pays d'Océanie. Dans cette perspective transdisciplinaire, cet évènement se veut ouvert aux chercheurs des sciences de la nature.

    Thèmes de communications proposés :

  • Pour des approches océaniennes renouvelées du concept de développement durable
  • Modalités et mise en oeuvre du développement durable en Océanie
  • Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0