Mediaterre
   

Inciter les annonceurs à contribuer à des projets de conservation et de bien-être des animaux



  • Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), FINCH et le partenaire fondateur Mars, Incorporated ont annoncé aujourd’hui la création d’une initiative demandant aux annonceurs de contribuer un pourcentage de leur budget média à des projets de conservation et de bien-être des animaux.

    L’initiative, un fonds dénommé The Lion’s Share [La part du lion], attend des partenaires qu’ils contribuent 0,5 % de leurs dépenses médias pour chaque annonce publicitaire où figure un animal. Ces ressources seront employées pour soutenir les animaux et leurs habitats de par le monde. La société Mars est le premier annonceur partenaire du fonds.

    « Il y a des animaux dans 20 % des annonces publicitaires que nous voyons, mais ces animaux ne bénéficient pas toujours du soutien qu’ils méritent. Jusqu’à présent... » a déclaré l’ambassadeur spécial de The Lion’s Share, Sir David Attenborough.

    « The Lion’s Share montre qu’en faisant une petite différence aujourd’hui, nous avons la possibilité de faire demain une différence sans précédent, » a ajouté Sir David.

    Le Fonds, qui sera hébergé par le PNUD, vise à mobiliser 100 millions de dollars par an d’ici trois ans, ces ressources étant destinées à être investies dans toute une gamme de programmes de conservation de la faune sauvage et de bien-être des animaux qui seront mis en œuvre par les Nations Unies et des organisations de la société civile. Parmi les autres partenaires figurent le réseau d’agences de publicité BBDO et la société d’analyse Nielsen.

    « Les animaux sauvages et leurs habitats sont actuellement en état de crise. Nous perdons des espèces à un rythme sans précédent, estimé à 1 000 fois le taux naturel d’extinction des espèces. The Lion’s Share est une idée aussi novatrice que simple, qui aura un impact réel sur l’avenir des animaux, leurs habitats et notre planète », a dit Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

    Andrew Clarke, Responsable du marketing et des relations clients du partenaire fondateur Mars, a noté que le fonds permettra aux entreprises participantes de laisser un héritage durable : « The Lion’s Share est précisément le type d’initiative ambitieuse nécessaire pour protéger la santé de la planète et faire en sorte que tous ses habitants, animaux inclus, puissent prospérer. Pour Mars, c’est une étape de plus dans l'application des engagements de notre plan 'Durabilité en l’espace d’une génération'. »

    Rob Galluzzo, fondateur de FINCH, qui a lancé l’idée avec le réalisateur de films Christopher Nelius, a déclaré : « Quatre-vingt-dix pour cent des animaux les plus populaires que nous voyons dans les publicités appartiennent à des espèces menacées ou en voie de disparition et ne reçoivent pas toujours le soutien qu’ils méritent. Ils le reçoivent en fait très rarement. Christopher a eu cette idée géniale pour résoudre le problème et, chez FINCH, nous avons décidé de la mettre en application. Nous avons fait équipe pour cela avec Clemenger BBDO. »

    Le fonds possède un comité directeur conjoint qui déterminera quels seront les programmes prioritaires.

    The Lion’s Share s’emploiera à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable fixés dans le cadre de l’appel à l’action lancé par les Nations Unies pour éliminer la pauvreté et protéger notre planète. Le soutien de la vie animale et de la conservation des habitats est d’une importance clé pour la réalisation de l’objectif 14 relatif à la vie aquatique et de l’objectif 15 relatif à la vie terrestre.

    « Il nous incombe, en tant qu’êtres humains, la responsabilité de protéger toutes les formes de vie sur notre planète », a déclaré l’acteur Nikolaj Coster-Waldau, ambassadeur de bonne volonté du PNUD, qui a ouvert la cérémonie de lancement du fonds The Lion’s Share à Cannes par une interview de la première unité anti-braconnage d’Afrique du Sud majoritairement féminine, les Mambas noirs.

    « Nous ne pouvons pas réaliser les objectifs mondiaux et assurer la prospérité de tous les habitants de notre planète sans assurer la conservation de tous les êtres vivants, depuis la faune terrestre jusqu’à la faune marine », a-t-il ajouté.

    Collette Ngobeni, membre des Mambas noirs a noté : « The Lion’s Share est une initiative des plus intéressantes, de par son immense potentiel d’appuyer les efforts de conservation au niveau local tels que les nôtres. Nous œuvrons résolument au quotidien pour prévenir le braconnage et pour protéger certaines des espèces les plus menacées du monde, et nous attendons avec impatience le soutien de The Lion’s Share. »

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0