Mediaterre
   

Retour sur le Sommet des Leaders Nord-américains en matière de climat, d'énergie propre et d'environnement



  • Ottawa (Ontario) 29 juin 2016. Le premier ministre Justin Trudeau, le président Barack Obama et le président Enrique Peña Nieto s’engagent conjointement à l’égard d’une économie et d’une société nord%u2011américaines concurrentielles, durables et à faibles émissions de carbone. Élément d’une importance majeure pour notre planète, l’Accord de Paris se veut un accord sans précédent reconnaissant l’urgence de prendre des mesures afin de lutter contre les changements climatiques à travers l’innovation et la mise en œuvre de solutions à faibles émissions de carbone. Non seulement l’Amérique du Nord est-elle bien outillée au chapitre de la capacité et des ressources, mais elle a en outre l’obligation morale de faire preuve d’un leadership fort en misant sur l’Accord de Paris et en favorisant son entrée en vigueur dès que possible. Nous reconnaissons que nos systèmes énergétiques et nos économies sont fortement intégrés, ce qui offre une occasion extraordinaire de favoriser la progression de notre transition vers une économie de l’énergie propre. Les mesures que nous prenons dans le but d’harmoniser les politiques sur le climat et l’énergie protégeront la santé des personnes et contribueront à uniformiser les règles du jeu pour nos entreprises, nos foyers et nos travailleurs. Nous nous engageons aujourd’hui, du fait de nos liens étroits et de notre vision commune, à mettre en place un partenariat nord%u2011américain en matière de climat, d’énergie propre et d’environnement. Nous serons ainsi résolument engagés sur la voie qui nous mènera vers un avenir durable.

    Faire progresser l’énergie propre et la sécurité énergétique

    Par la présente, nous annonçons l’objectif historique pour l’Amérique du Nord d’atteindre une production d’énergie propre à hauteur de 50 pour cent d’ici 2025. Nous y parviendrons grâce au développement et au déploiement de l’énergie propre, à l’innovation en matière d’énergie propre et à l’efficacité énergétique. En mettant à profit les efforts constants que nos ministres respectifs responsables de l’Énergie déploient par le truchement du protocole d’entente, sur une collaboration dans les domaines de l’énergie et des changements climatiques , diverses initiatives contribueront à l’atteinte de cet objectif, dont les suivantes : 

    • Accroître le recours à l’énergie propre par la mise en œuvre d’initiatives et de politiques nationales rigoureuses, notamment la loi mexicaine sur la transition énergétique et les nouveaux certificats d’énergie propre adoptés au Mexique; le plan américain pour une énergie propre et la prorogation de cinq ans au sujet de la production et des crédits d’impôt à l’investissement; ainsi que les mesures prises par le Canada pour accroître le recours aux sources renouvelables, notamment les sources d’hydroélectricité.

    • Collaborer sur des projets de transmission transfrontalière, notamment pour la transmission d’énergie renouvelable. À l’heure actuelle, au moins six lignes de transmission sont proposées ou à l’étape de l’examen des permis, notamment la ligne de transmission du Grand Nord, la New England Clean Power Link et la Nogales Interconnection, qui ajouteraient environ 5 000 mégawatts à la capacité de transmission transfrontalière.

    […]

    Nous estimons que l’élaboration des projets et politiques en cours et à venir, qui rendront possible l’atteinte de cet objectif, entraînera la création de milliers d’emplois respectueux de l’environnement et cadrera avec notre vision pour une économie à croissance propre.

    Les trois pays continueront de renforcer la plateforme d’information sur la Coopération nord-américaine en matière d’énergie, en y ajoutant des données géospatiales sur l’infrastructure transfrontalière et les sources d’énergie renouvelable. Nous nous engageons également à accroître la coopération sur la fiabilité électrique pour augmenter la sécurité et la résilience d’un réseau électrique nord-américain de plus en plus intégré.

    Réduire les polluants climatiques de courte durée de vie

    Les effets des polluants climatiques de courte durée de vie, comme le méthane, le carbone noir et les hydrofluorocarbures, sont jusqu’à des milliers de fois plus puissants que ceux du dioxyde de carbone. Des mesures sensées visant à réduire ces polluants généreront, à court et à long terme, d’importants avantages sur le plan du climat et de la santé, ce qui favorisera l’atteinte de notre objectif de limiter la croissance du réchauffement planétaire au cours du présent siècle.

     Lire la suite sur le site du 1er ministre du Canada

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0