Mediaterre
   

La transition énergétique en Méditerranée : un enjeu pour la coopération et le développement durable dans la région



  • Par Houda Ben Jannet ALLAL Directrice générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME).

    Dans son ouvrage intitulé « Les mémoires de la Méditerranée » (1998)1, Fernand Braudel commence comme suit : « Sur l’immense passé de la Méditerranée, le plus beau des témoignages est celui de la mer elle-même. Il faut le dire, le redire. Il faut la voir, la revoir. Bien sûr, elle n’explique pas tout, à elle seule, d’un passé compliqué, construit par les hommes avec plus ou moins de logique, de caprice ou d’aberrance ». Cette introduction des mémoires de la Méditerranée nous semble parfaitement s’appliquer à l’histoire énergétique de la région et il est fort à parier qu’elle continuera à s’appliquer pour bien des décennies encore.

    La région méditerranéenne s’étale sur neuf millions de kilomètres carrés (km2), et regroupe 25 pays du pourtour du bassin méditerranéen représentant 7 % de la population mondiale et contribuant, en 2015, à hauteur de 10 % à l’économie mondiale. Cette région est stratégiquement située au carrefour de l’Europe, de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Extrême-Orient, et est reconnue comme étant le carrefour des peuples et des civilisations. Elle connaît des mutations profondes depuis quelques années et celles-ci ont des impacts, y compris au-delà de la région. Il en va de même pour la situation énergétique régionale.

    Sur le plan énergétique, sa position géographique et ses richesses ont en effet fait de la Méditerranée un important corridor de transit pour les marchés énergétiques mondiaux et un fournisseur de taille, en particulier pour  l’Europe. Les pays de la région sont par ailleurs interdépendants et complémentaires tant sur le plan des disponibilités des ressources énergétiques et des technologies, que sur celui de la demande. Globalement, la région est déficitaire en énergie et la sécurité énergétique est une priorité pour l’ensemble des pays : tant pour les pays importateurs, pour des raisons évidentes, que pour les pays exportateurs, compte tenu du fait que les exportations contribuent de manière très substantielle à leur développement économique.

    La Méditerranée doit également, et de plus en plus, faire face au défi du changement climatique. En effet, bien qu’elle ne soit pas l’un des principaux émetteurs des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale, la région est particulièrement vulnérable au changement climatique et est susceptible d’être exposée de plus en plus à des événements extrêmes. Elle est d’ailleurs connue comme un « hot spot », raison pour laquelle l’ensemble des pays de la région se sont engagés, dans le cadre des Accords de Paris, à contribuer de manière active à la bataille contre le changement climatique...

    ----
     1. Fernand Braudel, Les mémoires de la Méditerranée, Ed. de Fallois, 1998

    Lire la suite de l'article 

    Source : Liaison Energie Francophonie N°107

    La revue Liaison Énergie-Francophonie (LEF) vise à fournir de l’information aux différentes catégories d’acteurs du développement des pays de l’espace francophone dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement, pour le développement durable. C’est une revue de connaissances générales, de contenu théorique, de nature vulgarisée et spécialisée, un outil de liaison et de valorisation des bonnes pratiques et de l’expertise francophone. C'est aussi un document de support aux formations et aux rencontres organisées par l’IFDD et ses partenaires.  

    [LEF-IFDD]

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0